Période de transition pour les dirigeantes féministes du Programme des droits des femmes d’APC

Par APCNews 05 juillet 2019

Deux membres du personnel d’APC et dirigeantes des droits des femmes de longue date quittent le Programme des droits des femmes (PDF) d’APC à compter du 1er juillet. Jac sm Kee, qui avait rejoint l’équipe d’APC en 2005, était directrice du PDF d’APC depuis 2013 et Dafne Sabanes Plou, coordinatrice pour l’Amérique latine, travaillait au PDF d’APC depuis plus de 14 ans.

Après leur départ, c’est toute une équipe qui reprendra la coordination du programme sous la direction de Jan Moolman, Katerina Fialova et Namita Aavriti. Le Programme des droits des femmes poursuit son évolution vers un modèle de direction qui reflète une compréhension féministe de partage du pouvoir et de la direction. « Nous sommes enthousiasmées par les possibilités que nous offre cette période de transition, qui nous permettra de continuer à renforcer un fonctionnement déjà efficace » a indiqué la directrice sortante.

Jac a grandement contribué à créer ce mouvement dédié aux technologies féministes, renouvelant les discours, toujours convaincue que l’internet offrait un grand potentiel pour créer une plateforme féministe qui mobilise les mouvements et engendre le changement – un potentiel que les féministes devraient utiliser et développer. Elle s’est intéressée à divers domaines, notamment la gouvernance de l’internet, les libertés et droits humains, la sexualité, les droits des femmes, la violence basée sur le genre, ou encore l’utilisation créative et stratégique des technologies de la communication pour développer le mouvement et l’engagement politique inclusif.

Directrice du PDF d’APC, elle a dirigé la rédaction collective des Principes féministes de l’internet – un ensemble de principes exposant l’analyse critique et les questions à considérer lorsqu’on s’engage ou qu’on développe les technologies dans le but de mettre un terme aux discriminations. Avant son poste de directrice du PDF, Jac travaillait déjà dans l’équipe, et a co-fondé la campagne mondiale collaborative de Réapproprie-toi la technologie! (TBTT) qui a remporté de nombreux prix et appelle depuis 13 ans à éliminer la violence basée sur le genre, reconnaissant très tôt le besoin des femmes et des personnes de genres divers de prendre le contrôle des technologies à tous les niveaux, qu’il s’agisse de leur utilisation, leur développement, leur imagination et conception, ou la prise de décisions les concernant. Jac a également plaidé activement pour la gouvernance de l'internet en tant que membre du Groupe consultatif multisectoriel du Forum mondial sur la gouvernance de l'internet (FGI) de 2015 à 2017. Pendant cette période elle a dirigé le Forum du FGI sur les meilleures pratiques en matière de genre, axé sur les questions de l'accès et de la violence en ligne basée sur le genre, ainsi que la première session principale du FGI sur le genre en 2017.

En 2016 Jac a reçu le Prix Stieg Larsson pour ses contributions à la lutte contre le racisme et la misogynie et en faveur de la liberté d’expression. À cette occasion elle a révélé l’esprit de son activisme : « En tant qu’activiste féministe, je crois au pouvoir du collectif. Je suis extrêmement fière de faire partie des maillons qui ont contribué à la reconnaissance du travail des féministes et des activistes dans le monde pour s’engager politiquement dans ce nouvel environnement dans lequel nous vivons. Je vous remercie donc pour ce prix qui reconnait notre travail, celui d’un mouvement impliqué dans les politiques féministes de l’internet ».

Dafne Sabanes Plou, très active depuis de nombreuses années à APC, a rejoint formellement le Programme des droits des femmes (à l’époque le Programme d’appui aux réseaux de femmes) voilà 14 ans en tant que membre du personnel, après avoir contribué bénévolement à divers projets pendant plusieurs années. Son premier contact avec APC s’était fait en 1992 au Brésil lors du Sommet de la Terre, suite à quoi elle avait activement participé à la préparation puis au travail de la Conférence mondiale sur les femmes de 1995 à Pékin.

Les compétences de Dafne en journalisme et sa perception de l’importance d’une connexion entre politiques/pratiques en matière d’information et de communication et droits des femmes, ont de nouveau été mises en évidence lors du processus du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) de 2001 à 2005. Ses écrits et sa contribution au renforcement du réseau ont permis à un nombre incalculable de femmes d’Amérique latine et des Caraïbes de suivre et de participer à ce processus mondial qui reste encore aujourd’hui d’actualité.

Mais Dafne n’est jamais partie bien loin de chez elle. Respectée par les gouvernements locaux et nationaux en Argentine, son pays de naissance, elle a joué un rôle essentiel pour faire intégrer l’idée que les politiques en matière de TIC ne peuvent pas être neutres du point de vue du genre. Ses compétences pour écrire et conseiller ainsi que son expertise concernant la Méthodologie d’évaluation du genre d’APC ont fait qu’elle a laissé un héritage durable dans son travail auprès des gouvernements locaux, provinciaux et nationaux d’Amérique latine, des Caraïbes et d’Espagne, où la question du genre fait aujourd’hui partie intégrante des programmes de déploiement de TIC.

Après de nombreuses années d’engagement dans le domaine des communications et en particulier dans la question des droits des femmes et des technologies, Dafne se retire du monde professionnel. « Travailler avec APC et son Programme des droits des femmes aura été un défi constant pour l’activisme, l’approche critique et l’analyse réfléchie (…) APC et ses membres ont toujours été pour moi des sources d’inspiration, d’encouragement et d’engagement, en particulier le réseau d’appui aux femmes (PARM) d’Amérique latine, créé il y a tant d’années dans la région ».

Dafne s’est également chargée pendant plusieurs années du développement des contenus en espagnol sur le genre et la technologie de la plateforme en ligne GenderIT.org, fidélisant ainsi de nombreuses personnes à ses prises de position éclectiques et toujours riches en informations sur les politiques relatives à l’internet et le genre dans la région Amérique latine.

Collègues de travail, Jac et Dafne ont développé une amitié enthousiaste, stimulante et pleine de générosité. Toute l’équipe d’APC offre à Jac et à Dafne ses meilleurs vœux de bonheur dans cette nouvelle étape qu’elles commencent, en les remerciant du fond du cœur pour leur engagement sur de si nombreuses années et les contributions remarquables qu’elles ont apporté au travail sur le genre, les droits des femmes et la technologie. APC souhaite également la bienvenue à la nouvelle équipe de direction du Programme des droits des femmes et souscrit à ce nouvel esprit de partage des responsabilités dans l’équipe.

Pour plus d’informations sur le Programme des droits des femmes d’APC, voir ici.



« Retourner