Communauté d’APC : Qu’avons-nous accompli de 2016 à 2019 ?

13 octobre 2020

De 2016 à 2019, nous avons travaillé pour renforcer le réseau parmi les membres, les alliés et les partenaires de la communauté d’APC, et nous avons favorisé le travail en collaboration pour utiliser l’internet et les TIC dans un but de justice sociale et environnementale, d’égalité de genre et de développement durable. Quelles ont été nos avancées en ce sens ? Découvrez-les !

Davantage de diversité avec de nouveaux membres engagés
APC a amplifié son réseau de membres au cours de ces quatre années, encourageant les collaborations et les nouveaux partenariats, et suscitant une nouvelle dynamique d’échanges d’expériences entre les organisations du monde entier. 

Fin 2019, le réseau d’APC avait gagné en taille et en diversité, avec 59 organisations membres et 34 membres individuels de 72 pays. Une telle diversité a favorisé les collaborations fructueuses et les partenariats parmi nos membres. Nous avons gagné en expertise dans notre réseau, notamment des compétences en plaidoyer politique régional, une expérience dans la création de réseaux communautaires, une expertise en logiciels libres et à code source ouvert (FLOSS), et dans le plaidoyer pour un internet féministe. L’arrivée en 2016 de notre premier membre du Moyen-Orient, SMEX du Liban, a représenté un moment important. Nous avions pourtant déjà collaboré dans de nombreux projets au Moyen-Orient et en Afrique du nord (la région MENA) auparavant, mais sans avoir de membre représentant APC dans la région. Notre réseau s’est encore renforcé en 2019 avec cinq nouvelles organisations membres, dont deux de Taiwan et du Népal, des pays où nous n’avions pas encore de représentation.

Pendant ces quatre années, le travail en collaboration parmi les membres d’APC pour les projets et les campagnes a renforcé le plaidoyer collectif.

Les membres ont uni leurs efforts pour promouvoir nos priorités de plaidoyer lors des forums, festivals et réunions de haut niveau, rédigeant des propositions et des déclarations conjointes destinées au Conseil des droits de l’Homme et autres organismes de l’ONU. Ensemble, ils ont organisé des conférences, ils ont élaboré des propositions de politiques, ils ont réalisé des recherches, renforcé les capacités et développé des infrastructures partagées en ligne. La collaboration parmi les membres a également été favorisée par le soutien que notre programme de petites subventions a apporté aux propositions réalisées conjointement (voir « Petites subventions » pour davantage d’informations). Ce programme, qui a débuté en 2016, avait distribué fin 2019 1,2 million USD à 35 organisations parmi nos membres. Le niveau d’engagement et de collaboration a été particulièrement élevé en 2019, avec 45 organisations participant à une réunion virtuelle de membres, et un total de 48 organisations travaillant sur différentes activités d’APC, y compris des activités organisées par d’autres membres avec le soutien d’APC.

L’engagement des membres a également été stimulé par des bourses de mobilité.

Nos subventions du Fonds pour les échanges et la mobilité des membres (METF) ont aidé nos membres à renforcer leurs capacités et leurs objectifs de plaidoyer lors de nombreux événements qui ont eu lieu pendant ces quatre années, notamment au Festival de la liberté de l’internet, au RightsCon, dans les réunions de haut niveau de l’ONU, les Forums sur la gouvernance de l’internet mondiaux et régionaux, le Forum sur la liberté de l’internet en Afrique, les Échanges techniques féministes, l’École africaine sur la gouvernance de l’internet, et les rencontres Making a Feminist Internet [Créer un internet féministe]. Chaque année, de 20 à 30 bourses de mobilité ont été octroyées, pour un total de 122 600 USD sur la période de quatre ans.

Un sensible renforcement de notre présence en ligne et de la promotion tant de notre travail de plaidoyer que du travail de la communauté d’APC.

Cela a notamment été rendu possible par la restructuration de notre site organisationnel, apc.org, en 2016. Nous avions pour but de mieux refléter notre structure, notre stratégie et nos objectifs généraux, et de pouvoir partager quotidiennement les histoires de nos membres, des nouvelles, nos dernières recherches, des déclarations, des documents d’orientation politique et des documents d’information. De 2016 à 2019, le site a reçu la visite de plus de deux millions de personnes, près de quatre millions de visites au total. Notre influence sur les médias sociaux a augmenté dans tous les comptes d’APC, en particulier sur Twitter. À la fin de la période de quatre ans, le compte principal d’APC sur Twitter, @apc_news, était suivi par 12 330 personnes.

Nos comptes Twitter de campagnes pour les droits de femmes en ligne, @takebackthetech et @dominemoslastic, ont eux aussi connu une croissance exponentielle, sans oublier bien entendu notre site web emblématique, GenderIT.org.

En décembre 2019, APC a publié son 304ème bulletin d’informations en ligne, qui donne à nos membres un espace pour partager leurs histoires et faire connaitre leurs causes et projets de plaidoyer. C’est devenu une source importante de documentation sur les activités qu’APC a réalisées au cours de son histoire.

Engagement et collaboration active des membres pour développer et mettre en œuvre la théorie du changement et le plan stratégique d’APC
Une continuité dans notre orientation institutionnelle assurée à travers l’engagement de la communauté d’APC dans la conception des priorités stratégiques et de la gouvernance.

En 2017, les membres et le personnel d’APC se sont rencontrés pour notre réunion triennale de membres à Ithala en Afrique du sud. Pendant quatre jours, nous avons discuté de l’orientation d’APC en tant que communauté, de l’identité de notre réseau, nous avons parlé de notre travail et approfondi notre compréhension de notre théorie du changement collective.

2017 aura également été une année de transition réussie dans la direction institutionnelle et la gouvernance du réseau avec la nomination d’une nouvelle directrice exécutive et l’élection d’un nouveau conseil d’administration. Chat García Ramilo, qui a rejoint APC en 2000 en tant que directrice adjointe et gérante du programme des femmes d’APC, a remplacé en 2017 Anriette Esterhuysen, directrice exécutive de 2000 à 2016.

Le Programme des droits des femmes (PDF) d’APC a suivi une transition de sa direction vers un modèle de partage et de distribution plus en résonnance avec le mode de pensée des organisations des mouvements féministes et de femmes. Jac sm Kee a quitté son poste de directrice du PDF en juillet 2019, remplacée par une équipe de gestion composée de Jan Moolman, Katerina Fialova et Namita Aavriti Malhotra.

Le nouveau conseil d’administration d’APC a veillé à ce que la gouvernance de notre réseau soit largement à l’écoute des voix des femmes activistes et comporte de fortes perspectives régionales. 

Les membres actuels de notre CA, qui sera renouvelé en 2020, sont Bishakha Datta, Point of View, Inde (présidence); Leandro Navarro, Associació Pangea - Coordinadora Comunicació per a la Cooperació, Catalogne (vice-présidence); Liz Probert, GreenNet, Royaume-Uni (secrétariat); Sylvie Siyam, PROTEGE QV, Cameroun (trésorerie); Michel Lambert, Alternatives, Canada; Julián Casabuenas G., Colnodo, Colombie; Osama Manzar, Digital Empowerment Foundation, Inde; et Chat Garcia Ramilo, APC, Philippines (direction exécutive). Pour plus d’informations, lire à propos des rôles et responsabilités du conseil d’administration d’APC et de la gouvernance d’APC.

La réunion mondiale de membres 2017 a été suivie de cinq réunions régionales de membres en 2018 qui ont permis de consolider les réseaux régionaux d’APC. Ces rassemblements en présentiel ont lieu tous les deux à trois ans dans toutes les régions des membres, qui ont ainsi l’occasion d’identifier les priorités de plaidoyer pour leur région, de chercher des collaborateurs, et de contribuer aux perspectives régionales du réseau d’APC dans son ensemble. 2018 a marqué un niveau sans précédent d’engagement et de collaboration dans notre réseau, avec la participation au total de 61 représentants de 50 organisations membres, huit membres individuels et 20 membres du personnel d’APC dans les rencontres régionales.

Au cours de 2018 et 2019, les membres et les autres acteurs, qu’ils soient partenaires, alliés politiques, influenceurs ou donateurs, ont participé à l’évaluation de la Théorie du changement d’APC et de son Plan stratégique pour 2016-2019.

Ce processus nous a aidés à nous tourner vers l’avenir, et à élaborer notre plan stratégique pour la période 2020-2023. Les membres ont largement participé à la planification stratégique d’APC, ce qui s’est traduit par une toute aussi large appropriation de la vision, de la mission et des priorités stratégiques du réseau. Un total de 55 personnes de 36 organisations membres et six membres individuels ont participé à quatre réunions de consultation présentielles et cinq webinaires régionaux sur une période de deux ans. Le plan a été approuvé lors d’une réunion virtuelle de membres en septembre 2019.

Lisez le Rapport d’impact d’APC 2016-2019 dans son intégralité ici.


« Retourner