Projets actuels

Combattre les discours de haine et les violations de la liberté de religion et d'expression en ligne en Asie

Ce projet vise à protéger et à promouvoir le respect de la liberté de religion et d'expression sur internet, notamment en combattant le discours de haine en ligne fondé sur la religion et en générant des récits et des discours qui défendent des opinions laïques et diverses touchant à la religion. Le projet d'une durée de trois ans met l'accent sur cinq pays d'Asie du Sud et du Sud-Est: le Bangladesh, l'Inde, l'Indonésie, le Myanmar et le Pakistan. 

Connecter les non connectés : soutenir les réseaux communautaires et d’autres initiatives de connectivité à base communautaire

Ce projet contribuera à la création d’un écosystème propice à l’émergence et à la croissance de réseaux communautaires et d’autres initiatives de connectivité communautaires dans les pays en voie de développement. Cela fait partie d'une stratégie pluriannuelle et pluridisciplinaire envisagée pour résoudre les problèmes de capacité humaine et de durabilité, ainsi que les obstacles des politiques et réglementaires qui limitent la croissance des initiatives de connectivité à base communautaire.

Conseil des droits de l'homme

APC participates at the UN Human Rights Council, an inter-governmental body responsible for strengthening the promotion and protection of human rights around the globe.

CYRILLA : La loi mondiale sur les Droits Numériques

Le projet collaboratif CYRILLA est une initiative mondiale qui vise à cartographier et analyser l’évolution et les impacts des cadres juridiques dans les environnements numériques en agrégeant, organisant et visualisant des données juridiques distribuées par moyen de méthodologies de recherche ouvertes, de modèles de données, de taxonomies et de bases de données.

Disco-tech : Apporter le “disco” et la “tech” à l'IGF

Les disco-techs sont des événements informels d'apprentissage par les pairs conçus pour combler le fossé entre les solutions techniques et politiques et les attaques contre les droits et libertés de l'internet. Les sujets de cet événement changent chaque année, mais nous l'appelons toujours "Disco-tech" parce que le format de l'événement est unique: nous relions la politique à la technologie dans une atmosphère sociale.

École africaine sur la gouvernance de l'Internet (AfriSIG)

L'École africaine sur la gouvernance de l'Internet (AfriSIG), est une initiative co-organisée par l'Association pour le Progrès des Communications (APC) et le Nouveau Partenariat pour le Développement de l'Afrique (NEPAD), est une initiative de formation multipartite qui vise à donner aux Africains de divers secteurs et groupes d'intervenants l'opportunité d'acquérir les connaissances et la confiance nécessaires pour participer efficacement aux processus de gouvernance et aux débats aux niveaux national, régional et mondial.

Élargir le réseau EROTICS en Asie du Sud

Dans la continuité de son travail de renforcement du réseau EROTICS à niveau régional, ce projet vise à élargir le réseau des activistes pour les droits sexuels et les droits numériques en Inde, au Sri Lanka et au Népal, faire participer de nouveaux partenaires au Bangladesh, et renforcer le réseau avec les partenaires de Malaisie et d’Indonésie.

Féministes accros à la techno

Les eXchanges technologiques féministes (FTX) apportent la méthodologie unique et l'approche de renforcement des capacités du Programme des Droits des femmes ( WRP). Les FTX créent des espaces d'échanges sûrs, créatifs et féministes et une expérience où la politique et la pratique de la technologie sont informées par les réalités locales et contextuelles des femmes et qui développent la connaissance et la propriété collective.

FIRN : Le Réseau de recherche sur l’internet féministe

Le Réseau de recherche sur l’internet féministe est un projet de recherche multidisciplinaire et collaboratif de trois ans et demi dirigé par l’Association pour le progrès des communications avec le financement du Centre de recherches pour le développement international (CRDI). Le projet s’appuie sur l’étude « Mapping research in gender and digital technology » (« Carte des recherches menées sur les technologies numériques et le genre ») et sur les Principes féministes de l’internet établis à travers la collaboration de féministes et d’activistes provenant essentiellement de l’hémisphère Sud.

Fonds pour les échanges et la mobilité des membres (METF)

Le Fonds d’APC pour les échanges et la mobilité  des  membres (APC Member Exchange and Travel Fund – METF) vise à soutenir les échanges de compétences parmi les membres, la planification de collaborations entre membres d’APC et les frais de transport et de participation pour se rendre à des événements organisés par d’autres organisations.

Forum sur la Gouvernance de l'Internet (FGI)

Le Forum sur la Gouvernance de l’Internet constitue un espace de dialogue muliti-parti sur les politiques par rapport à l’internet, convoqué en 2006 par le Secrétaire général des Nations unies afin d’«encourager la durabilité, la stabilité, la sécurité et le développement de l’internet ». APC a découvert que le FGI est un forum expérimental qui affecte de façon importante la promotion de notre mission, qui est d’assurer l’internet universel et abordable à tous.

L’Observatoire mondial de la société de l’information

L’ Observatoire mondial de la société de l’information est un rapport annuel co-produit par le réseau d’APC et ses partenaires, qui examine les progrès réalisés dans la création d’une société inclusive de l’information à travers le monde (en particulier dans la mise en œuvre des objectifs du SMSI), encourage le débat critique et renforce le réseautage et le plaidoyer pour une société de l’information juste et inclusive.

 

 

Méthodologie d’évaluation du genre (GEM)

Le GEM est un guide qui intègre l’analyse de genre dans les évaluations des initiatives qui utilisent les technologies de l’information et de la communication pour le changement social. Le GEM donne les moyens de savoir si les TIC améliorent réellement la vie des femmes et les relations entre les sexes et encourage le changement positif aux niveaux individuel, institutionnel, communautaire et social.

Moniteur de politiques GenderIT.org

GenderIT.org est un outil destiné aux organisations de femmes, aux défenseurs des TIC et aux décideurs qui veulent que la politique des TIC réponde aux besoins des femmes et n’empiète pas sur leurs droits.

Réapproprie-toi la technologie !

Réapproprie-toi la technologie ! est un appel à tous, en particulier aux femmes et aux filles, à maîtriser la technologie pour mettre fin à la violence envers les femmes. Il s’agit d’un projet de campagne mondiale collective qui vise à mettre en lumière le problème de la violence envers les femmes liée à la technologie, ainsi que la recherche et les solutions venant de partout dans le monde, et qui offre une feuille de route et des renseignements en matière de sécurité et des moyens d’action. 

Récits numériques

La méthodologie des récits numériques emmène les gens à travers un processus créatif de cartographie corporelle, de jeux de mots et de jeux pour atteindre l'histoire qu'ils veulent raconter. Nous explorons des façons de représenter visuellement une histoire en la façonnant dans un poème, une lettre, une bande dessinée animée, des rêves et plus encore.

Sécuriser les droits de l'homme en ligne en Afrique par le biais d'un réseau fort et actif de la "Déclaration Africaine des droits et libertés de l’internet"

Afin de lutter plus efficacement contre les menaces et de faire progresser les droits de l'homme en ligne dans la région, ce projet renforcera les capacités du secrétariat et de la coalition de la Déclaration Africaine et des organisations de la société civile qui l'utilisent pour élaborer les politiques et lutter contre les violations des droits de l'homme commises sur internet.

Toutes les femmes comptent : Réapproprie-toi la technologie !

Toutes les femmes comptent : Réapproprie-toi la technologie ! est un projet de quatre ans, de 2017 à 2020, coordonné par le Programme des droits des femmes (PDF) d’APC dans le cadre du consortium All Women Count [Toutes les femmes comptent]. Financé par le ministère néerlandais des Affaires étrangères, le consortium est dirigé par  Creating Resources for Empowerment in Action (CREA), et compte parmi ses partenaires opérationnels APC, UHAI EASHRI, Arab Foundation for Freedoms and Equality (AFE).

« Retourner