Rudi International a organisé avec succès la 2e édition de HakiConf

Photo : Rudi International

Par Rudi International 25 novembre 2019

Du 18 au 19 Novembre 2019 s’est tenue à Goma la 2e édition de la Conférence sur les droits de l’homme a l’ère du numérique en RDC, #HakiConf2019, sous le thème principal : « Vers la construction d’une idée commune sur la protection des droits numériques en RDC ».

HakiConf2019 en quelques chiffres

Vous n’avez pas été là ? En quelques chiffres pour vous donner une idée :

  • Près de 250 participants au total ;

  • Réunis pendant 2 jours ;

  • 5 villes de la RDC représentés : Kinshasa, Lubumbashi, Kisangani, Bukavu se joignant a ceux de Goma ;

  • 4 pays Africains représentés : des participants internationaux venus du Rwanda, Burundi, du Sénégal et du Ghana ;

  • 5 panels de discussion avec près de 5 experts pour chacun d’eux et 1 session inaugurale sur le « Plan National du Numérique en RDC » animé par un des ses architectes ;

  • 4 discours à l’ouverture : le Directeur Exécutif de Rudi International.

Téléchargez l’agenda : HakiConf2019 programme

Participation des décideurs

Comparativement à l’édition inaugurale et sur base des recommandations des participants, HakiConf2019 a connu la participation des autorités politico-administratives et législatives, qui sont devenus nos ambassadeurs pour porter notre message plus haut.

SE Prisca Luanda

Madame le Ministre provincial qui a les nouvelles technologies dans ses attributions, Son Excellence Prisca Luanda, nous a fait l’honneur de faire le discours d’ouverture et celui de clôture. Dans ces différents discours, elle a rappelé la volonté du Président de la République à faire du numérique un levier de la croissance et du développement de la RDC.

Hon. Ayobangira

Un parlementaire, l’Honorable Ayobangira Safari, député national, a été présent pour un discours lors de l’ouverture. En tant que membre de la Commission Infrastructures et technicien des télécoms, ce dernier a dans son mot, brossé l’importance de cette conférence mais également a promis d’influencer ses collègues parlementaires à avoir une vue positive sur les questions des droits numériques dans leurs délibérations.

Dans l’assistance, nous avons également noté quelques agents du service informatique de l’Assemblée provinciale ainsi que quelques membres du Cabinet de la Ministre des nouvelles technologies.

La déclaration finale

Au nom des participants, une déclaration a été lue et une copie remise à la Ministre à titre symbolique par les représentants des participants. Ce document contient les différentes recommandations de ceux-ci à l’égard des autorités du pays, mais également quelques engagements des participants par rapport aux droits numériques dans le pays.

Un extrait de ces recommandations :

Après les présentations des panelistes, suivis des échanges et débats houleux, les participants ont relevé : 

  • Que l’accès au numérique et/ou à l’internet en RDC est plus coûteux que dans beaucoup d’autres pays de la région alors que le pouvoir d’achat est faible ;

  • Qu’en retour de cet accès coûteux, la qualité des services n’est pas satisfaisante ;

  • Que tout ceci arrive faute d’une législation adéquate et d’un bon suivi de la part du Régulateur dans le secteur, qui laisse les utilisateurs à leur propre triste sort ;

  • Que la presse congolaise classique n’intègre pas en général la dimension numérique dans son travail, ce qui est un manque à gagner pour elle ;

Tenant compte de la pertinence de ce qui précède, les participants à la conférence ont formulé les recommandations suivantes :

  1. Le cout d’accès aux outils du numérique et/ou à l’internet en RDC doit être revu à la baisse au prorata de la conjoncture économique du pays et progressivement arriver à faciliter l’accès à internet comme c’est le cas dans d’autres pays ;

  2. La qualité des services doit être améliorée et devenir satisfaisante ;

Télécharger l’intégralité de cette Déclaration : Déclaration HakiConf2019

HakiConf2019 dans la presse

Cette conférence a été largement relayée dans la presse Congolaise, ce qui nous a permis d’atteindre une audience beaucoup plus large par notre message.

Juste quelques titres parus dans la presse en ligne congolaise :

  1. Actualite.cd : RDC : L’État congolais mis devant sa responsabilité sur le droit des citoyens d’accès à internet

  2. 7sur7.cd : Goma : Plus de 200 personnes attendues pour un forum sur les droits de l’homme à l’ère du numérique en RDC du 18 au 19 novembre

  3. lesvolcansnews.net : Goma: La protection de l’enfant et de la femme contre les violences en ligne, une question qui doit intéresser les autorités

  4. fiction-action.blogspot.com : Sur les révolutions numériques en cours en RDC Réflexion sur deux moments forts de Haki Conférence 2019

  5. congosauti.com : RDC: Le gouvernement appelé à considérer les actions qui favorisent les libertés des citoyens sur Internet

  6. topinfos24.com/ : Goma : Rudi International en 2ième édition du forum sur les droits de l’homme à l’Internet du 18 au 19 novembre (Interview A. Tungali)

  7. acpcongo.net : Nord-Kivu : tenue à Goma de « Haki Conférences 2019 » sur les droits numériques en RDC

Merci aux partenaires

Ils sont nombreux ceux qui ont apporté un soutien financier à cette conférence et nous tenons à les remercier !

https://rudiinternational.org/2019/11/22/rudi-international-a-organise-avec-succ...



« Retourner