Les TIC pour mieux s'adapter aux effets du changement climatique

 Sulá Batsú.Les TIC peuvent aider les communautés à s’organiser et répondre aux conditions météorologiques extrêmes provoquées par le changement climatique, avec des mécanismes comme les systèmes de prévention précoce, les réseaux de soutien et d’autres ressources susceptibles de contribuer aux efforts de préparation, de réponse, d’adaptation et de relèvement. Photo : Sulá Batsú.
La coopérative Sulá Batsú mène le projet pilote Resilience Assessment Benchmarking and Impact Tool (RABIT – Évaluation de la capacité d’adaptation et mesure des impacts) élaboré par Angélica Ospina et Richard Heeks du Centre d’informatique pour le développement de l’Université de Manchester. RABIT vise à améliorer la capacité d’adaptation des populations aux effets du changement climatiques grâce aux TIC et notamment l’internet, les plates-formes de réseaux sociaux et les applications mobiles.

Sulá Batsú et l’Université de Manchester ont commencé ce projet en 2013 à San José, au Costa Rica, pour tester sa mise en œuvre dans des zones urbaines vulnérables aux effets du changement climatique. Ils ont travaillé avec les communautés locales pour évaluer leurs connaissances en matière de changement climatique et utilisation des TIC, avant d‘émettre des propositions qui permettent de mieux utiliser les technologies et ainsi renforcer la capacité d’adaptation de ces communautés, et pour améliorer l’outil en vue d’une utilisation ultérieure.

 

 

« Retourner