Créer des espaces pour la société civile au SMSI – une réplique à Michael