Programme des droits des femmes

Le Programme des droits des femmes (WRP) vise à renforcer la capacité de divers mouvements de femmes à avoir la confiance, les compétences et les ressources nécessaires pour influencer l'utilisation, le développement et la prise de décision de l'internet. Ceci aux fins qu'ils puissent s'engager comme un espace politique pour défier les normes, structures et pratiques discriminatoires, amplifier leur travail pour les droits des femmes et la justice de genre et répondre aux barrières qui les empêchent de bénéficier des technologies de l'information et de la communication (TIC). Notre travail découle de la reconnaissance de l'énorme potentiel des TIC pour renforcer le développement social, politique, culturel et économique, et faire progresser les droits humains des femmes et des filles. Le WRP est unique au sein des mouvements des droits de l'internet et des droits des femmes.

FIRN : Le Réseau de recherche sur l’internet féministe
FIRN : Le Réseau de recherche sur l’internet féministe 22 novembre 2018

Le Réseau de recherche sur l’internet féministe est un projet de recherche multidisciplinaire et collaboratif de trois ans et demi dirigé par l’Association pour le progrès des communications (APC) avec le financement du Centre de recherches pour le développement international (CRDI). Le projet s’appuie sur l’étude « Mapping research in gender and digital technology » (« Carte des recherches menées sur les technologies numériques et le genre ») menée pa...

Toutes les femmes comptent : Réapproprie-toi la technologie !
Toutes les femmes comptent : Réapproprie-toi la technologie ! 04 septembre 2017

Toutes les femmes comptent : Réapproprie-toi la technologie ! est un projet de quatre ans, de 2017 à 2020, coordonné par le Programme des droits des femmes (PDF) d’APC dans le cadre du consortium All Women Count [Toutes les femmes comptent]. Financé par le ministère néerlandais des Affaires étrangères, le consortium est dirigé par  Creating Resources for Empowerment in Action (CREA), et compte parmi ses partenaires opérationnels APC, UHAI EASHRI, Arab Foundatio...

Conseil des droits de l'homme
Conseil des droits de l'homme 22 mars 2017

  APC participates at the UN Human Rights Council, an inter-governmental body responsible for strengthening the promotion and protection of human rights around the globe. As part of a growing network of civil society, APC engages in the Council to raise awareness and build support for internet rights. Our participation includes the Universal Periodic Review (UPR), a unique process coordina...

Renforcer la collaboration entre les divers mouvements féministes et agir pour les droits humains en Afrique, en Asie et en Amérique latine et dans les Caraïbes
Renforcer la collaboration entre les divers mouvements féministes et agir pour les droits humains en Afrique, en Asie et en Amérique latine et dans les Caraïbes 23 mai 2016

Le renforcement du mouvement pour les droits de l’internet dans l’hémisphère Sud Le discours des droits de l’internet s’est toujours caractérisé par une orientation limitée aux droits civils et politiques. De nombreuses questions, pourtant elles-aussi liées à ces droits, ne sont pas abordées malgré leur importance pour les acteurs des pays en développement, qu’il s’agisse ...

Création de réseaux EROTICS en Inde, au Népal et au Sri Lanka
Création de réseaux EROTICS en Inde, au Népal et au Sri Lanka 23 mai 2016

  APC a créé en 2009 le réseau Sexualité et Internet [1] dans le cadre d’un projet de recherche et de plaidoyer en Inde, au Brésil, au Liban, en Afrique du Sud, aux États-Unis et en Indonésie visant à étudier les problèmes en matière d’internet auxquels font face des communautés LGBT (lesbiennes, gais, bisexuels et trans) et d’autres organisations qui luttent pour les dro...

Projet des droits sexuels
Projet des droits sexuels 04 mai 2015

« On a d’un côté les activistes sur internet, qui ont une certaine méconnaissance des droits sexuels. De l’autre côté, les personnes qui travaillent sur la question des droits sexuels ne sont pas bien informés sur la gouvernance de l’internet. Il faut donc qu’une ou deux organisations de droits sexuels soient en mesure de plaider également pour la liberté de l’informatio...

Africatti – Tenir les gouvernements pour responsables du combat contre la violence basée sur le genre en République Démocratique du Congo et en République du Congo
Africatti – Tenir les gouvernements pour responsables du combat contre la violence basée sur le genre en République Démocratique du Congo et en République du Congo 19 novembre 2012

La République Démocratique du Congo (RDC) et la République du Congo (Congo) sont deux pays avec des taux parmi les plus élevés de violence basée sur le genre et de violations aux droits humains dans le monde. Ces pays sortent à peine de nombreuses années de conflits armés où le viol et la violence sexuelle étaient utilisés comme des armes à part entière. Kinshasa, la capitale de l...

Mettre fin à la violence : les droits des femmes et la sécurité en ligne
Mettre fin à la violence : les droits des femmes et la sécurité en ligne 20 septembre 2012

  Depuis 2005 APC œuvre pour le renforcement des capacités des militants et organisations pour les droits des femmes en termes d’utilisation des nouvelles technologies pour mettre fin à la violence envers les femmes et répondre à l’augmentation du taux de violence à l’égard des femmes liée aux technologies. Le plus souvent, il s’agit d’intimidation ou de harcèlement en l...

Récits numériques
Récits numériques 16 mai 2011

 Si je devais choisir ce qu’APC a le plus apporté dans mon organisation ces quatre dernières années, ce seraient les récits numériques  (Valentina Pellizzer, directrice d’OWP) Qu'est ce qu'un récit numérique ? En tant que féministes, nous pensons que raconter des histoires ne doit pas être «confiées» à d'autres; Il est beaucoup plus puissant et transformateur pour le...

OMD3: Fonds Réappropries-toi la technologie!
OMD3: Fonds Réappropries-toi la technologie! 29 octobre 2010

Le fonds Réappropries-toi la technologie! qui offre de petites subventions allant jusqu’à 5 000 USD chacune à plus de soixante organisations locales, surtout communautaires, afin d’exécuter des projets faisant appel aux TIC pour mettre fin à la violence faite aux femmes et renforcer leur capacité à le faire. Les bénéficiaires comprennent un projet visant à renforcer la capacité d...

« Retourner