I. Introduction au plan stratégique 2020-2023 d’APC

L’Association pour le progrès des communications (APC) est un réseau fondé en 1990 dont les membres sont des organisations et des activistes, qui a pour but de donner aux individus, aux organisations et aux mouvements sociaux les moyens d’utiliser les technologies de l’information et des communications (TIC) pour constituer des communautés stratégiques en mesure de contribuer au développement humain équitable, à la justice sociale, aux processus politiques participatifs et à la durabilité environnementale. La mission d’APC, formulée voilà déjà 30 ans, a toujours été le point de départ des priorités et des projets stratégiques d’APC.

Lors des consultations visant à élaborer le plan stratégique d’APC pour la période 2020-2023, les membres, le personnel et les partenaires d’APC ont réaffirmé la pertinence de cette mission à l’heure actuelle. Dans un même temps, nous avons senti le besoin de recentrer la vision et la mission d’APC pour mieux tirer parti de la force de notre réseau et poursuivre notre contribution pour transformer les systèmes d’oppression et d’inégalité, qui ne cessent d’être perpétués et renforcés par les manières d’utiliser, de déployer, de développer et de gouverner les technologies et les espaces numériques.

Pour cette période stratégique, APC souhaite remettre en question la discrimination, les inégalités structurelles et les structures de pouvoir par son travail en faveur de la décolonisation de l’internet, des technologies du numérique et des espaces en ligne dans le but de créer un monde plus juste et plus durable.

Ce nouveau plan stratégique a été élaboré dans le cadre d’une réflexion sur le long terme et de débats sur la vision pour l’avenir menés au sein du réseau d’APC à l’approche de sa 30ᵉ année en 2020. En 2018, des consultations régionales auprès de nos membres ont permis d’imaginer comment le réseau d’APC doit être à ce jour et comment il devrait être d’ici 2030 pour réaliser sa mission. En septembre 2020, APC devrait convoquer sa réunion mondiale triennale de membres pour poursuivre les discussions concernant la direction stratégique de notre réseau, et notamment en matière de politiques, priorités, structure, adhésion des membres, partenariats et examiner comment nous nous situons pour conserver notre pertinence, notre efficacité et notre résilience sur le long terme. Nous rassemblerons à cette occasion les réseaux et mouvements auxquels APC fait partie pour élaborer ensemble notre vision sur les dix prochaines années.

Lors des deux évaluations exhaustives (réalisées en 2015 et 2018) sur les impacts du travail d’APC, il est apparu que la plus grande force d’APC résidait dans l’expérience, l’expertise et la crédibilité des personnes qui composent le réseau d’APC, ainsi que dans la culture organisationnelle de valeurs féministes, d’engagement envers les droits humains, de principes basés sur la collaboration et le respect, sans oublier le soin qu’apporte APC à ses relations au sein de la communauté APC. Nous ajoutons cet apprentissage à l’histoire d’APC et réaffirmons notre identité comme suit :

Une communauté d’une grande diversité, qui travaille sur le terrain. APC tire sa force de l’expérience, l’expertise et la diversité des personnes et des organisations qui composent le réseau. Nous sommes un réseau mondial de membres et une organisation dont le personnel est compétent en matière de politiques et de pratiques relatives à l’internet au niveau tant national que régional et mondial. Cette identité place APC en position de modifier les politiques de haut-niveau tout en conservant une compréhension profondément ancrée de ce qui se passe sur le terrain, ce qui améliore notre efficacité dans tous les domaines. Notre expérience pour mettre en place des initiatives nationales, régionales et mondiales nous permet de développer un accès et des solutions de connectivité communautaires innovantes, préconiser une approche en matière d’accès internet et de gouvernance axée sur les droits, développer les capacités dans le mouvement des femmes et travailler en partenariat avec une grande diversité de personnes et d’institutions.

Innovation et mise en pratique dans les technologies axées sur les personnes. À l’origine, la plupart des membres d’APC avaient pour but de fournir des services « proto-internet » aux ONG – c’était le début des années 1990, avant l’arrivée de l’internet commercial. Depuis nous continuons, aux côtés des plusieurs membres d’APC arrivé·e·s plus récemment, à développer et adopter l’internet et les technologies numériques, et notamment auprès de communautés locales pour développer des voies alternatives à la connectivité, axées sur les personnes. Nous nous dédions en outre à offrir des formations et du soutien au niveau local. Avec près de trente ans d’expérience et d’expertise en politiques et techniques, APC base son approche envers la pratique technologique sur une compréhension et une vision de l’infrastructure et des protocoles internet qui soient adaptées localement, ouvertes et durables.

Droits humains et réseau féministe. APC influence le discours et l’analyse des questions liées à l’internet pour faire intégrer les normes et standards en matière de droits humains, de justice de genre et de valeurs féministes dans les politiques, la gouvernance, le développement et les pratiques relatives aux technologies internet et numériques. Nous plaçons au cœur de notre travail de nombreux droits, que ce soient les droits civils et politiques ou encore les droits sociaux, culturels et sexuels, étant donné leur lien avec les technologies internet et numériques. Nous apportons notre soutien et travaillons avec les activistes, organisations et réseaux des mouvements en faveur des droits humains, des droits sexuels, des droits des femmes et pour la justice sociale.

Acteurs et actrices du changement politique. APC fait le lien entre les politiques et les pratiques au niveau national, régional et mondial à travers l’analyse collective, le renforcement des capacités et un soutien envers l’engagement durable dans les mécanismes des droits humains et de la gouvernance internet, grâce à nos membres et nos partenaires stratégiques. Nous sommes largement engagé·e·s auprès des gouvernements et du secteur privé, nous nous assurons qu’ils respectent les droits humains et favorisent la justice sociale. Nous utilisons dans notre approche en matière de plaidoyer politique, la mise en œuvre fondée sur la collaboration avec nos membres et partenaires, et nous optimisons toute relation entre les niveaux national, régional et mondial. Nous prenons part de manière critique et constructive aux approches multipartites dans la gouvernance internet, pour la rendre plus inclusive, responsable et adaptée aux questions de genre et de droits.

Intermédiaire, connecteur et facilitateur. APC est un interlocuteur et intermédiaire de confiance pour mettre en relation différents mouvements, organisations et intérêts au niveau national, régional et mondial et ainsi soutenir les communautés et les initiatives qui cherchent à promouvoir le rôle de l’internet et des technologies numériques en faveur du développement durable et équitable, de la justice sociale et des processus politiques participatifs. Notre position est unique parmi les mouvements pour les droits numériques, féministes et des droits des femmes. Nous jouons un rôle essentiel pour réunir à des moments clé des personnes et des organisations dans le monde dont les perspectives et expériences divergent, et les faire travailler sur des espaces de politiques régionales et mondiales. Nous encourageons un travail collaboratif profondément imprégné des défis et réussites locales pour favoriser les relations et la confiance au sein des réseaux.

Définitions

A) Nous nous référons à « APC » pour désigner les membres (individuel·le·s et organisations) et le personnel qui composent le réseau. [1]

B) Nous nous référons à « réseau d’APC » pour désigner (A) ainsi que les réseaux que nous invitons et encourageons et les partenaires auprès desquels nous collaborons étroitement sur des projets, campagnes et autres activités en commun. [2] [3]

C) Nous nous référons à « communauté d’APC » pour désigner (A) et (B) dans un sens plus large. Viennent s’y ajouter les personnes, réseaux (informels ou autres) et organisations – ami·e·s, allié·e·s et partenaires – qui se considèrent étroitement connecté·e·s à APC, mais sans nécessairement avoir établi de relation formelle avec APC. [4]

D) Nous nous référons à « l’organisation APC » pour désigner l’ « infrastructure » formelle et légale d’APC en tant qu’organisation internationale sans but lucratif dotée d’un personnel formel, une structure de gouvernance, des bureaux enregistrés, des comptes en banque, des avocat·e·s et des auditeurs·trices.

E) Dans les autres cas, nous nous référons explicitement à « personnel », « membres » et le « conseil ».

 

[1] Par exemple : « APC s’est engagée depuis ses débuts à faire avancer la durabilité de l’environnement » et « La quatrième Conférence mondiale sur les femmes a été pour APC un processus extrêmement important ».
[2] Par exemple : « Pendant les dix premières années, le réseau d’APC a joué un rôle déterminant avec son travail auprès de ses partenaires pour construire une infrastructure de réseaux de communication dans l’hémisphère Sud » et « Le réseau [d’APC] a axé son travail sur la construction et le renforcement de l’utilisation stratégique de l’internet dans les communautés ».
[3] Par exemple, le réseau d’activistes de Réapproprie-toi la technologie, le réseau EROTICS, les auteurs de l’Observatoire mondial de la société de l’information et la Coalition de la Déclaration africaine.
[4] Par exemple : « …l’évaluation de mi-parcours pour laquelle nous avons invité les membres de la communauté d’APC – les membres, les partenaires, les allié·e·s politiques, les donateurs·trices et le personnel – à participer » et « La communauté d’APC, composée – mais s’agrandissant aussi – de notre propre réseau de membres, est la ressource la plus importante à notre disposition pour obtenir les transformations que nous cherchons à réaliser ».
« Retourner