Les petites subventions d’APC aident à résoudre les problèmes d’accès à internet au Cameroun

Par Olga Tsafack-Koloko
Éditeur APCNouvelles     22 décembre 2016

L’organisation Protege QV , organise depuis le 19 décembre et ce jusqu’au 23 décembre, un atelier de formation aux techniques de plaidoyer pour un internet plus rapide au Cameroun. Cet atelier a connu la participation d’une vingtaine de personnes notamment des étudiants en télécommunication, des hommes de médias, des acteurs du secteur et des membres de la société civile.

Le but de cette rencontre est d’analyser un certain nombre de problèmes rencontrées dans le domaine de la fourniture de l’accès aux services Internet, leurs conséquences dans le développement des activités économiques, et de faire des propositions susceptibles de favoriser l’amélioration de ce secteur.

L’objectif étant d’en faire un plaidoyer pour un Internet rapide au Cameroun.

La présidente de Protege QV, Sylvie Siyam, a indiqué : « Nous le faisons parce que tous les espoirs qui étaient fondés sur Internet notamment, l’impact que ça peut avoir sur l’éducation la médecine, la gouvernance restent un peu mitigé parce que la qualité du service pose problème. Il y a un problème de stabilité du service, du coût du service, et même du débit. C’est dans ce sens que nous sommes en train de mettre sur pied un groupe de petits ambassadeurs qui vont mener le plaidoyer pour un Internet plus rapide dans leur sphère d’activités » … Pour plus d’informations, cliquez ici pour lire le reportage de Louise Nsana, une des journalistes ayant pris part au discours d’ouverture dudit atelier.

Cet atelier de plaidoyer rentre dans le cadre du programme des petites subventions que l’Association pour le Progrès des Communications offre à ses membres : L’une des priorités d’APC est d’affecter des ressources aux membres de son réseau. Les petites subventions sont octroyées aux initiatives utilisant un ou plusieurs type(s) de stratégie de la théorie du changement d’APC.

Les activités subventionnées rentrent dans les catégories suivantes :
• La recherche et l’analyse
• Le développement des capacités
• La création de réseaux et le renforcement du mouvement
• Le plaidoyer

Exemplaire de la Déclaration Africaine des droits et libertés de l'internet remise aux participants

 

 

 

 

 

 

Exemplaire de la Déclaration Africaine des droits et libertés de l’internet remise aux participants

 

 

Au cours de cet atelier, Avis Momeni , secrétaire général de Protege QV, a fait la présentation de la Déclaration Africaine des Droits et libertés de l’internet. Il a demandé aux participants de s’imprégner les textes réglementaires au Cameroun en matière des TICs pour mieux scruter et voir en quoi ce document des principes pourrait être utiliser pour influencer les politiques en matière de communication électronique notamment de l’internet.

Chaque participant a reçu un exemplaire de ladite Déclaration Africaine des Droits et Libertés le l’internet.