Des communautés indigènes, noires et paysannes de Colombie trouvent réponse à leurs besoins en communications avec les réseaux sans fil communautaires

Par APCNouvelles Cauca, 14 février 2019

En Colombie, la fracture numérique touche tout particulièrement les communautés rurales, avec des services de couverture, notamment cellulaire, largement concentrés dans les centres urbains. Pour faire face à cette réalité, en septembre 2017 des communautés de la municipalité de Buenos Aires, dans le département de Cauca, ont décidé de planifier et développer leur propre réseau de communications. Après des années de violences engendrées par le conflit armé, et la signature des accords de paix, « l’heure a sonné pour les communautés indigènes, noires et paysannes d’œuvrer à la création de notre propre infrastructure communautaire » affirment des membres de la communauté.

« On est au XXIè siècle et c’est à peine si on connait les technologies dans notre communauté, c’est vraiment triste, l’État lui-même nous a abandonnés », révèle José Robinson Ordóñez, le dirigeant communautaire. Une constatation que partage également Boris Guevara, un ancien combattant des FARC : « Le plus dur a été d’obtenir la confiance des communautés, désabusées par des années de promesses non tenues. On ne peut pas attendre que le gouvernement nous donne tout. Il faut prendre des initiatives et travailler sur le terrain, avec les communautés. C’est ce que nous faisons ».

Le projet a été développé avec le soutien d’Internet Society et des membres d’APC Colnodo et Rhizomatica. APC soutient ces dernières par le biais de son programme de subventions de membres (subventions octroyées en 2017 et 2018, voir les liens en anglais) et du travail réalisé à travers le projet Réseaux d’accès locaux. Le projet de création de réseaux communautaires comporte un volet important axé sur les questions de genre, ce qui s’est avéré essentiel pour intégrer les femmes de la communauté dès la phase initiale, comme le raconte Lilian Chamorro, chargée des projets de Colnodo.

« Lors de réunions avec les communautés de la région, nous avons réfléchi aux besoins du territoire en matière de communications, sur la base des connaissances des communautés concernant les défaillances dans la couverture des réseaux cellulaires », indique Chamorro.

Cette vidéo montre comment l’utilisation de réseaux sans fil communautaires, dont la construction et la maintenance se font collectivement, permet de se connecter, communiquer et améliorer la qualité de vie de toute une communauté.



« Retourner