Colnodo, gagnant du programme de subventions de FRIDA, aura recours à la technologie TVWS et suivra une approche de genre dans des projets communautaires de Colombie

Fuente: Colnodo

Par APCNouvelles 29 août 2018

Les réseaux communautaires permettent aux communautés éloignées actuellement non desservies de s’organiser pour développer des solutions locales pour un accès à l’internet. Cependant même dans ces réseaux la fracture de genre reste présente. Ce sont donc ces deux domaines, les réseaux communautaires et la fracture de genre dans la technologie, que visent les subventions octroyées cette année par le Fonds régional pour l’innovation numérique en Amérique latine et aux Caraïbes (FRIDA), une initiative de LACNIC qui contribue depuis 2004 au développement de la société de l’information dans la région. Parmi les gagnants du programme de subventions, il y a Colnodo, membre d’APC en Colombie. Nous avons discuté avec Julián Casasbuenas, directeur de Colnodo, Lilian Chamorro, ingénieure chef de projets et Olga Paz, directrice d’appropriation, sur ce que représente une telle reconnaissance dans leur travail et pour le développement dans la région.

APCNouvelles : FRIDA a récemment annoncé les sept projets gagnants des subventions de 2018 et Colnodo en fait partie. Que signifie cette reconnaissance, pour vous et pour le travail que vous réalisez ?

Colnodo: Notre projet Réseaux communautaires, un programme social a été sélectionné parmi les gagnants, ce qui nous offre la possibilité d’appliquer ce que nous faisons déjà dans les réseaux communautaires mais cette fois dans une zone et une population différente. Cela implique également de concevoir et travailler sur divers modèles axés sur la durabilité et l’appropriation du réseau, tout en suivant une approche de genre. Cela représente également la possibilité de travailler avec d’autres organisations, des communautés et des acteurs du domaine des réseaux communautaires pour échanger des expériences et engager un dialogue visant à réaliser des propositions de politique publique et favoriser ainsi la mise en place de réseaux communautaires qui referment la fracture de l’accès à l’internet dans le pays.

Il est important de noter qu’en Colombie, seuls 60% de la population a accès à l’internet, avec une large majorité de personnes vivant dans les villes, des professionnels, des salariés, etc. Ce chiffre ne donne que des données concernant l’accès, non l’appropriation et l’usage stratégique de l’internet. Un tel soutien permettra de renforcer le dialogue avec l’Agence nationale du spectre et le ministère des TIC en tant que preneurs de décisions et faiseurs de politiques qui favorisent l’utilisation du spectre pour le déploiement de réseaux communautaires à but non lucratif. Au cours de toutes ces années de travail nous avons réussi à renforcer une masse critique et à faire entrer le sujet dans le programme d’espaces clés comme la Table colombienne de la gouvernance d’internet, des actions essentielles en raison de l’opportunité que représentent les réseaux sans fil pour l’accès aux TIC.

APCNouvelles : Les réseaux communautaires et l’égalité de genre sont deux des domaines stratégiques de Frida. Dites-en nous un peu plus sur ces domaines de travail et leur importance.

Colnodo: La fracture numérique de genre est également présente dans le domaine des réseaux sans fil. À cet égard, il est nécessaire et urgent que les femmes participent à la conception des réseaux ainsi qu’à la mise en œuvre, au fonctionnement et à l’encadrement du réseau. Il faut renforcer les capacités et compétences des femmes en ce sens, développer les processus d’appropriation en facilitant et en favorisant leur participation pour les associer à toute la chaîne de valeur, depuis la planification jusqu’à la durabilité et l’évaluation du réseau. Il est d’une extrême importance de trouver un équilibre dans lequel les hommes qui font partie du processus soient ouverts à la participation des femmes et où on ouvre et maintienne des espaces de discussion qui permettent d’entendre leurs voix.

Grâce au programme de subventions d’APC, nous avons réalisé des processus de formation dans différentes zones de la municipalité de Buenos Aires, à Cauca dans le sud-ouest de la Colombie, où nous mettons actuellement en place un réseau sans fil communautaire. Nous avons formé 56 personnes de différents quartiers, dont 30 femmes. Dans le cadre de cette initiative nous renforçons les compétences envers l’utilisation des TIC pour les entrepreneu(rs)(euses), les jeunes et les enseignant(e)s pour une utilisation plus stratégique du réseau, stimuler son utilisation et reproduire les apprentissages auprès d’autres personnes de la communauté.

APCNouvelles : Grâce à ce prix, vous connecterez un réseau communautaire dans un petit village de Colombie en utilisant la technologie TVWS. Pourquoi ce choix de communauté et de technologie ?

C’est une zone rurale de la municipalité de Maní qui sera connectée, dans le département de Casanare dans l’est de la Colombie. Il s’agit d’une zone d’élevage et de production de diverses cultures. L’objectif est de valider ce type de modèle de réseau dans des zones productives où le conflit interne ne soit pas autant marqué puis d’en tirer des leçons pour reproduire ce type d’initiatives dans différentes zones. Quant à la technologie TVWS, son utilisation est libre en Colombie depuis l’octroi de son permis en 2017 et il est possible de l’utiliser pour des projets communautaires. Nous allons donc tester cette technologie en zone rurale pour valider son comportement et la mettre à profit dans des initiatives de réseaux communautaires et de développement durable dans les zones rurales et urbaines de Colombie. Notre choix s’est porté sur cette communauté en raison de notre désir de travailler dans une zone avec des conditions géographiques et socio-économiques différentes. Il est important également de mentionner qu’il s’agissait à l’origine d’une demande de la part de la communauté, ce qui signifie que celle-ci est engagée dans le projet, un point essentiel pour garantir la participation de différents acteurs dans la zone et pouvoir ainsi atteindre la durabilité sociale et financière du réseau.

Les réseaux communautaires offrent une alternative très importante pour refermer la fracture numérique et apporter l’accès à l’internet dans les zones rurales éloignées ou les zones urbaines excentrées où aucune autre alternative de connectivité n’est présente. Ils donnent également la possibilité de concevoir et mettre en œuvre des stratégies de durabilité qui permettent aux communautés elles-mêmes de gérer leur propre réseau et l’articuler selon leurs projets de développement. Il faut également mentionner le travail en alliance que nous avons développé avec des membres d’APC comme RhizomaticaAlterMundi, Zenzeleni et Pangea. Nous avons reçu un grand soutien de la part d’Internet Society et nous participons à une communauté où s’échangent les connaissances, les expériences et leçons apprises parmi divers acteurs dans le monde. Nous sommes très intéressés par l’idée d’élargir ces initiatives aux réseaux communautaires de téléphonie mobile.

Colnodo est une association d'organisations non gouvernementales à but non lucratif fondée en 1994. Son objectif est de faciliter la communication et l'échange d'informations et d'expériences entre les organisations sociales colombiennes au niveau local, national et international par le biais de réseaux électroniques à faible coût.

Pour atteindre cet objectif, Colnodo a développé des programmes prioritaires sur des problèmes tels que les droits humains, l'autonomisation des femmes, la gouvernabilité, la démocratie et la participation publique, le développement durable, la démocratisation des connaissances, l'inclusion numérique et l'utilisation stratégique des TIC pour le développement.



« Retourner