Membres d'APC en 2017 : Le CITAD exhorte les gouvernements à équiper les écoles pour filles d’installations TIC avec un accès à l’internet au Nigéria

Cette histoire de membre figure dans le Rapport annuel 2017 d'APC, dans le cadre de nos travaux sur l'accès.

Alors que l’examen d’entrée dans les institutions tertiaires au Nigéria est presque totalement informatisé, la plupart des écoles secondaires pour filles de l’état de Kano n’a toujours ni laboratoires informatiques ni accès à l’internet. L’étude menée par le Centre for Information Technology and Development (CITAD) sur un échantillon de jeunes filles suivant des études secondaires dans cet État a établi que celles-ci étaient dépourvues de compétences en technologies de l’information et des communications (TIC) alors qu’elles sont tenues de passer un examen sur ordinateur pour entrer à l’université. Le Nigéria a beau être doté d’une politique nationale de TIC comportant un volet sur l’éducation, il est encore difficile d’appliquer cette politique dans l’ensemble du pays.

Dans l’échantillon de jeunes filles participant à l’étude de recherche, 84,6% admettaient ne pas savoir faire fonctionner un ordinateur ; 10,8% avaient des compétences en informatique mais les avaient acquises chez elles en raison du manque d’installations en la matière dans leurs écoles ; et 4,7% disaient avoir accès à l’internet dans leurs écoles, mais dénonçaient le manque de maintenance, de professeurs, d’électricité ou autres. L’étude a également permis de constater que les TIC étaient très peu connus au niveau parental et sociétal.

Après avoir soulevé un certain nombre de questions, l’étude émet une série de recommandations, exhortant notamment les gouvernements à équiper les écoles pour filles d’installations TIC avec un accès à l’internet, et à recruter un nombre suffisant de professeurs qualifiés. Elle souligne également la nécessité d’un encouragement de la part des parents pour aider leurs filles à utiliser un ordinateur et l’internet, accompagné d’activités de sensibilisation sur les mesures à prendre pour se protéger contre le cyber-harcèlement.

Les résultats de la recherche ont été rassemblés dans une publication, Promoting greater access to internet for female students of secondary schools (Favoriser l’accès à l’internet pour les jeunes filles qui étudient dans les écoles secondaires), éditée avec le soutien d’une petite subvention d’APC.

 

Photo : Discussion avec un groupe témoin d’étudiantes participant à la recherche.

Sujet: 
Région: 
« Retourner