Afrique

Kenya : faire d’une pierre deux coups

JOHANNESBURG 24 September 2009 (Rebecca Wanjiku et Alan Finlay pour APCNouvelles)

Le 12 décembre de l’an passé – à l’occasion des célébrations du 44e anniversaire de l’indépendance du Kenya- les journalistes, les propriétaires de medias et les activistes de la société civile sont descendus dans les rues de Nairobi. Ils protestaient contre la publication du projet de loi amendé sur les communications au Kenya (2007), projet qui sera transformé plus tard en loi. Mais, écrivent Rebecca Wanjiku et Alan Filay, les protestations des médias ont mis au deuxième plan un défi plus complexe qui est au cœur de la convergence des politiques dans un monde connecté…

0
Your rating: Aucun

Sénégal: sous la guise de la concurrence

CALGARY 10 September 2009 (LC pour APCNouvelles)

Les cybercafés sont en déclin au Sénégal. Malgré la forte demande, les prix restent hors de portée pour le Sénégalais moyen, ce qui a ont provoqué la disparition de plusieurs de ces points d’accès à l’information et la communication, disponibles jour et nuit dans les rue de Dakar il n’y a pas si longtemps. L’arrivée d’un nouvel opérateur, Expresso, a déçu les consommateurs – l’opérateur s’est lancé dans le marché de la téléphonie mobile, plutôt que dans le secteur de la téléphonie fixe et l’internet en demande. Si bien que l’opérateur étatique continue de contrôler l’infrastructure, créant ainsi une façade de compétition parmi les opérateurs.

5
Your rating: Aucun Average: 5 (1 vote)

Traire une vache qu’on ne nourrit pas : les taxes élevées en Ouganda entravent-elles la croissance des télécommunications?

JOHANNESBURG 10 September 2009 (Wairagala Wakabi et Alan Finlay pour APCNouvelles)

Les analystes affirment que les gouvernements dans les pays en développement en mal de liquidités sont souvent tiraillés entre le besoin de soutenir les coffres étatiques pour les dépenses publiques et la responsabilité d’assurer un accès critique aux télécommunications pour les pauvres. Les télécommunications font beaucoup d’argent – la plupart d’entre elles – et plusieurs gouvernements savent que cet argent peut être utilisé pour financer des services élémentaires comme l’eau, l’habitat et l’électricité. Mais, écrivent Wairagala Wakabi et Alan Finlay, dans le processus les promesses d’accès universel vont à vau l’eau, comme c’est le cas avec les taxes élevées sur les services télécom en Ouganda.

4
Your rating: Aucun Average: 4 (1 vote)

Forum TIC Afrique 2009 : la fracture numérique contribue à la fracture sociale

YAOUNDÉ 20 August 2009 (Aristide Eyinga pour PROTEGE QV)

En début juillet, le 7ieme Forum sur les TIC Afrique eut lieu à Yaoundé au Cameroun. Le Forum TIC Afrique agit en tant que contribution et vise à confronter la problématique du développement durable en zone urbaine et périurbaine et aux fondements mêmes du développement endogène dans le contexte de globalisation, grâce aux TIC. Il ressort que la fracture numérique est claire en Afrique – même qu’elle a engendré une autre fracture « la fracture sociale », qui est dicuté plus en profondeur dans le rapport de l’événement. Le rapport présente aussi des solutions informatiques à bas coût.

0
Your rating: Aucun

Haute performance: nouveau rapport sur les ordis à basse consommation et bas prix

30 July 2009 (Computer Aid International)

Selon les Nations Unies, l’accès à l’électricité dans certaines régions de l’Afrique est extrêmement bas, surtout dans des pays comme le Kenya, ou seul 3 personnes dans 20 y ont accès. Les écoles en milieu rural n’ont souvent pas accès à une source fiable d’électricité, et les autres options comme le diesel et les panneaux solaires sont une alternative coûteuse, et donc pas idéale pour les TI. Afin de fournir des solutions informatiques pratiques et adaptées aux réalités des endroits où l’accès à l’électricité demeure un défi, membre d’APC Computer Aid International s’est donné la tâche d’identifier quelles solutions étaient disponibles et appropriées dans un environnement rural africain. Lisez le rapport sur les cinq ordis à basse consommation et bas prix, les plus performants par Computer Aid (en français) afin d’en apprendre plus.

0
Your rating: Aucun

Ateliers sur les logiciels libres dans cinq pays au sud de l'Afrique

AFRIQUE DU SUD 30 July 2009 (Arnold Pietersen pour Community Education Computer Society - CECS)

Le Community Education Computer Society (CECS), une ONG sud-africaine qui fait de la formation sur les TIC, va tenir des atelier de deux jours sur les logiciels libres (FOSS) dans cinq pays au sud de l’Afrique. Les ateliers, qui seront tenus en anglais seulement, vont sensibiliser les gens au sujet les logiciels libres et renforcer leurs capacités techniques pour pouvoir tenir des cours de OpenOffice Writer au Lesotho, au Malawi et en Namibie; ainsi que de créer des partenariats avec des individus et organisations en Angola et en République démocratique du Congo, afin de traduire les portails en portugais et français. [Suite en anglais]

0
Your rating: Aucun

Congo: le salaire d’un jour pour accéder à l’internet

CALGARY 15 July 2009 (LC pour APCNouvelles)

Au Congo, les gens sont doivent souvent payer pour un service qui réussit à peine à répondre à leurs besoins. Une mauvaise connexion et des coûts faramineux qui peuvent être aussi haut que 2 dollars US font de l’internet une rare commodité dans le pays. Dans un pays où certains gens gagnent environ trois ou quatre dollars US par jour, il est impossible pour 97% des Congolais de même accéder à l’internet. Et il n’y a aucun garantit pour ceux qui peuvent y accéder, qu’ils obtiendront ce dont ils avaient besoin : cela peut prendre jusqu’à une heure pour télécharger un seul document. Avec le nouveau gouvernement ré-élu en juillet 2009, les TIC prennent de plus en plus d’importance dans le développement économique et social du pays. Le nouveau terme présidentiel apportera-t-il une réforme à l’égard des TIC? APC examine l’état des TIC dans le pays et la route à suivre.

0
Your rating: Aucun

Cybercafé dans un conteneur : Stations internet mobile dans le Kenya rural

CALGARY 11 June 2009 (LC pour APCNews)

Que faire lorsque vous voulez mettre sur pied un télécentre mais l’espace ne le permet pas? Selon le membre d’APC Arid Lands Information Network (ALIN), il s’agit de construire un cybercafé dans un conteneur. Ces centres, mieux connus comme centres maarifa(savoir) sont pleinement équipés avec des ordinateurs et l’internet, et peuvent être déplacés au besoin.

0
Your rating: Aucun

Connexion