Afrique

Réforme du secteur des télécommunications en Afrique : Cas d’échec de la privatisation de l’opérateur historique au Niger

By Iro Adamou (October 2009, Associatio pour le progrès des communications )

Face aux profondes mutations, à la fois technologiques, économiques et réglementaires, qu’a connu le secteur des télécommunications nigérien ces dernières années, le Niger, à l’instar des autres pays, a engagé, depuis 1996, des réformes de restructuration, de libéralisation et de privatisation du secteur. Ce rapport présente le bilan historique et apporte une analyse de ces réformes jusqu‘à présent.

0
Your rating: Aucun

PROTEGE QV célèbre la journée du logiciel libre (SFD) au Cameroun

YAOUNDÉ 5 October 2009 (Mohamadou Houfma)

Le 19 septembre dernier, des centaines de pays ont célébré la journée mondiale du logiciel libre (Software Freedom Day – SFD). Membre d’APC, PROTÉGÉ QV a animé la célébration cette année, qui a eu lieu au British Council. Le but de la journée? D’échanger, informer, partager et aussi de souligner les forces et les faiblesses des logiciels libres afin de démystifier les différentes opportunités qu’ils peuvent apporter.

0
Your rating: Aucun

Les politiques de réformes des télécommunications au Sénégal

By Jacques Iyok (September 2009, APC )

Le présent document propose un bref examen de l’histoire cohérente des télécoms au Sénégal. Il donne une cartographie du marché, des infrastructures, des acteurs et des services offerts. Il nous promène au cœur de la politique de service universel et présente quelques histoires rocambolesques qui ont marqué le processus de réformes des télécommunications au Sénégal. L’on n’oubliera surtout pas de parler des forces et faiblesses des mutations successives des télécommunications engagées délicatement dans ce pays.

0
Your rating: Aucun

Rapport d’étude sur les réformes des politiques des télécommunications en République du Congo

By Roméo MBengou (September 2009, APC )

L’évolution actuelle du secteur des télécommunications en République du Congo et l’ensemble des phénomènes qui s’y produisent ne peuvent aisément se comprendre sans faire un état des lieux de ce secteur. Cela implique la présentation du cadre réglementaire et institutionnel ainsi que celle des différents acteurs intervenants dans le secteur des télécommunications, principalement les opérateurs et les bénéficiaires de ces services. Cet état des lieux du secteur des télécommunications nous permettra de présenter le cadre juridique en vigueur et ses limites, les infrastructures existantes ainsi que les différents acteurs.

0
Your rating: Aucun

Kenya : faire d’une pierre deux coups

JOHANNESBURG 24 September 2009 (Rebecca Wanjiku et Alan Finlay pour APCNouvelles)

Le 12 décembre de l’an passé – à l’occasion des célébrations du 44e anniversaire de l’indépendance du Kenya- les journalistes, les propriétaires de medias et les activistes de la société civile sont descendus dans les rues de Nairobi. Ils protestaient contre la publication du projet de loi amendé sur les communications au Kenya (2007), projet qui sera transformé plus tard en loi. Mais, écrivent Rebecca Wanjiku et Alan Filay, les protestations des médias ont mis au deuxième plan un défi plus complexe qui est au cœur de la convergence des politiques dans un monde connecté…

0
Your rating: Aucun

Sénégal: sous la guise de la concurrence

CALGARY 10 September 2009 (LC pour APCNouvelles)

Les cybercafés sont en déclin au Sénégal. Malgré la forte demande, les prix restent hors de portée pour le Sénégalais moyen, ce qui a ont provoqué la disparition de plusieurs de ces points d’accès à l’information et la communication, disponibles jour et nuit dans les rue de Dakar il n’y a pas si longtemps. L’arrivée d’un nouvel opérateur, Expresso, a déçu les consommateurs – l’opérateur s’est lancé dans le marché de la téléphonie mobile, plutôt que dans le secteur de la téléphonie fixe et l’internet en demande. Si bien que l’opérateur étatique continue de contrôler l’infrastructure, créant ainsi une façade de compétition parmi les opérateurs.

5
Your rating: Aucun Average: 5 (1 vote)

Traire une vache qu’on ne nourrit pas : les taxes élevées en Ouganda entravent-elles la croissance des télécommunications?

JOHANNESBURG 10 September 2009 (Wairagala Wakabi et Alan Finlay pour APCNouvelles)

Les analystes affirment que les gouvernements dans les pays en développement en mal de liquidités sont souvent tiraillés entre le besoin de soutenir les coffres étatiques pour les dépenses publiques et la responsabilité d’assurer un accès critique aux télécommunications pour les pauvres. Les télécommunications font beaucoup d’argent – la plupart d’entre elles – et plusieurs gouvernements savent que cet argent peut être utilisé pour financer des services élémentaires comme l’eau, l’habitat et l’électricité. Mais, écrivent Wairagala Wakabi et Alan Finlay, dans le processus les promesses d’accès universel vont à vau l’eau, comme c’est le cas avec les taxes élevées sur les services télécom en Ouganda.

4
Your rating: Aucun Average: 4 (1 vote)

Connexion