TIC pour le développement

Pourquoi APC continue-t-elle d’être obsédée par l’accès internet

MONTEVIDEO 13 October 2008 (APC pour APCNouvelles)

Selon les statistiques de mars 2008, seulement 3,6 % des internautes dans le monde étaient Africains. L’Asie représentait 37,6 % des internautes, bien que ce pourcentage soit gonflé par le grand nombre d’utilisateurs en Chine. Le nombre de lignes fixes n’a guère augmenté et, dans certains cas, il a même diminué. De plus, une nouvelle fracture se dessine : celle de la large bande (ou « internet haut débit »).

0
Your rating: Aucun

Déb@tic: Dossier Spécial GORÉeTIC

ÎLE DE GORÉE 17 September 2008 (Jacques Iyok pour Déb@tic)

Lors de la rencontre GOREeTIC du 17 au 20 juin 2008 au Sénégal, plusieurs membres de diverses organismes africains se sont réunis pour élaborer un plan d’action pour l’accès universel et abordable des TIC en Afrique Centrale et de l’Ouest. Dans un numéro spécial de « DÉB@TIC », consacré à l’atelier de GOREeTIC, M. Jacques Iyok passe plusieurs de ses participants à l’entrevue. Voici la première d’une série spéciale d’entrevues.

0
Your rating: Aucun

PROTEGE QV célèbre la fête de l’Internet au Cameroun

YAOUNDE 6 June 2008 (PROTEGE QV pour PROTEGE QV)


Comme les deux dernières années, PROTEGE QV s’est imposée comme un acteur majeur de la Fête de l’Internet au Cameroun 2008. En plus d’un stand qui faisait la promotion de ses activités, PROTEGE QV a organisé un atelier sur le thème : « Internet et opportunités d’emploi pour jeunes diplômés au Cameroun» qui était animé par une stagiaire de l’ONG canadienne Alternatives, Mélanie Hughes.

0
Your rating: Aucun

APC co-dirigera un partenariat pour le développement

KUALA LUMPUR 14 April 2008 (FD pour APCNouvelles)

L’Association pour le progrès des communications a été élue au conseil d’administration du Partenariat mondial pour le savoir (GKP, pour ses sigles en anglais) le 9 avril 2008. Dans ce qui a été l‘élection la plus suivie de l’histoire du Global Knowledge Partnership, le réseau APC, aux côtés de quatre autres groupes, a été élu pour prendre place au conseil d’administration pour une durée de deux ans. Lire la suite en anglais.

0
Your rating: Aucun

La centralité des cyber-stratégies dans le Plan d’action du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI)

By Willie Currie (May 2004, APC )

Le terme ‘cyber-stratégies’ a été largement utilisé ces dernières années dans le cadre des débats sur le rôle des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour le développement, à la suite de la Déclaration du Millénaire des Nations Unies en 2000. On a défini les cyberstratégies comme des « plans fondés sur la sélection de scénarios et d’options permettant d’appliquer les au développement national ». Selon une autre définition, « une cyber-stratégie correspond aux politiques et stratégies destinées à exploiter les TIC pour promouvoir le développement national. Politique de TIC et politique de TI sont d’autres termes utilisés pour définir le phénomène ». APC remercie l’ACDI pour son soutien.

0
Your rating: Aucun

Que veut dire la société de l’information pour la justice sociale et la société civile?

By Anriette Esterhuysen (May 2004, MIT Press )

Nous sommes nombreux à remettre en question l’utilisation de l’expression société de l’information car elle tend à désaccentuer des inégalités fondamentales. Néanmoins, le terme existe et le récent Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI), qui s’est tenu à Genève en décembre 2003, en a popularisé l’utilisation par les gouvernements et les médias. Les États participants ont adopté une Délaration de pincipes et un Plan d’action qui présentent une politique de coordination mondiale des technologies de l’information et de la communication (TIC) et proposent des mesures pour combler la fracture numérique. Les organisations de la société civile ont adopté leur propre déclaration sur une vision et un plan différents.

1
Your rating: Aucun Average: 1 (1 vote)

Financer la société de l’information dans le Sud : une perspective de bien public mondial

By Pablo Accuosto et Niki Johnson (June 2004, Instituto del Tercer Mundo (ITeM) )

Ce document porte sur la question du financement des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans le Sud dans le contexte du Sommet mondial sur la société de l’information des Nations Unies et plaide pour l’adoption de la perspective d’un bien public mondial. Le document aborde d’abord la façon dont la question du financement des TIC a été traitée pendant le processus préparatoire du SMSI et la première phase du sommet (Genève, décembre 2003). Les auteurs s’intéressent plus particulièrement à la proposition du Fonds de solidarité numérique du Sénégal et aux réactions qu’elle a suscitée de la part des différents intervenants – gouvernements, du Nord et du Sud, du secteur privé et de la société civile – participant au SMSI. Dans la section suivante, on étudie les possibilités d’aborder la question du financement de l’expansion des TIC dans la perspective d’un bien public mondial (BPM). Les auteurs présentent d’abord un aperçu théorique de cette approche en examinant les définitions générales du BPM et l’applicabilité de ce concept aux TIC. Ils reviennent ensuite sur le débat entourant la question précise de savoir quels mécanismes de financement, déjà existants ou nouveaux, pourraient être utilisés pour fournir ce BPM, reliant dans la mesure du possible les stratégies proposées au secteur des TIC. Finalement, dans les conclusions les auteurs offrent une proposition concrète de ce qu’ils estiment être le mécanisme le mieux adapté pour financer l’accès aux TIC dans le Sud.

0
Your rating: Aucun

Établir une connectivité sans fil communautaire dans les pays en développement

By APC (January 2005, Women'sNet et OSISA )

Le livre, Mainstreaming ICT: Africa lives the information society, contribue aux efforts visant à combler le fossé entre politique et pratique. Il est destiné aux praticiens du développement et aux spécialistes des TIC qui s’intéressent à des applications technologiques originales pour la justice sociale et le développement. APC a contribué à la section « Établir une connectivité sans fil communautaire dans les pays en développement ».

Le livre contient dix études de cas concernant les utilisations innovatrices et originales des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour promouvoir un développement axé sur les gens dans un certain nombre de pays africains sub-sahariens. Les manuel sur les TIC pour le développement est un guide d’utilisation pratique qui contient des études de cas de projets de TIC dans des domaines comme l’éducation, le genre, l’environnement, la santé et la cyberdémocratie. Ce livre est un guide utile qui permettra aux organisations sans but lucratif de contribuer efficacement à atteindre les OMD et autres impératifs du développement grâce aux TIC.

La collection comprend également cinq trousses à outils qui offrent des ressources utiles aux groupes de la société civile qui veulent se servir des TIC pour des projets de développement. Ces trousses à outils concernent la planification de la technologie, la migration vers les logiciels libres, la sécurité et la protection de l’information, la méthodologie de l’évaluation de genre et la mise en réseau sans fil communautaire.

Ce livre a été compilé et édité par Women’sNet avec l’aide d’un groupe de rédacteurs sud-africain, notamment Toni Eliasz, Ria Greyling, Benter Okello, Muroro Dziruni, Ashraf Patel et Natasha Primo. Le projet a été appuyé par la Open Society Initiative for Southern Africa (OSISA).

0
Your rating: Aucun

Opinion: le Fonds de solidarité numérique et The Economist

By APC (March 2005, The Economist )

Le 10 mars 2005, The Economist a présentait des rapports et un article de fond sur la fracture numérique dans lesquels il ridiculisait le Fonds de solidarité numérique (FSN), qui avait été bien accueilli par les gouvernements au Prepcom 2 du SMSI à Genève en février et devait être lancé le 14 mars 2005. Dans son article sur la « vraie fracture numérique », The Economist a prétendu ce qui suit sur le Fonds de solidarité numérique (FSN):
-Que le 14 mars, les Nations Unies lanceront un Fonds de solidarité numérique.
-Qu’agiter une baguette magique pour qu’un ordinateur apparaisse dans chaque foyer sur terre est le genre de chose que vise le nouveau fonds de l’ONU.
-les entreprises de technologie situées dans les pays pauvres seront encouragées à donner 1% de leurs profits au fonds.
Aucune de ces affirmations n’est vraie.

0
Your rating: Aucun

Connexion