open
Comment l’internet est-il utilisé pour améliorer la vie des gens? APC vous envoi des nouvelles, des ressources et des informations sur notre travail, deux fois par mois.

Liberté d'expression

Discours de Shirin Ebadi

TUNIS, Tunisie

Le discours de l'avocate iranienne Shirin Ebadi, prix Nobel de la paix 2003, a eu lieu mercredi 16 novembre 2005, dans le cadre de la cérémonie d'ouverture du Sommet mondial sur la société de l'information (Manuel de politiques de TIC d’APC et Rapport annuel d’APC 2005. ">SMSI

). Ce discours s'inscrit dans une volonté de mettre les enjeux chers à la société civile sur l'agenda du sommet. Ces thèmes, souvent reliés aux doits humans, ont été pratiquement absents des discussions officielles entourant le sommet de Tunis. Voici son discours.

La mosaïque du SMSI en trois temps

TUNIS, Tunisie

Les gens se poussent pour arriver à leur stand d’exposition dans le centre Kram à Tunis. Certains courent pour ne pas rater un rendez-vous, d’autres discutent en plein corridor bondé de gens. Un lancement de livre à gauche, une remise de prix droite. Une jeune femme vêtue d’une tenue pour le moins invitante distribue des dépliants de la compagnie Nokia, pendant qu’un homme d’affaires aux mains moites s’empresse de se caler une boisson gazeuse. Les délégués et reporters sont agglutinés aux écrans diffusant des images de présidents d’une multitude de pays venus larguer leurs discours dans la plénière du Sommet mondial sur la société de l’information (Manuel de politiques de TIC d’APC et Rapport annuel d’APC 2005. ">SMSI

). Trois livres lancées au beau milieu de ce brouhara sont particulièrement d’intérêt pour toute personne intéressée par la question d’internet et sa signification pour les communications de demain.

Société civile: "Nous sommes déçus"

TUNIS, Tunisia

Même avant que le Sommet mondial sur la société de l'information (Manuel de politiques de TIC d’APC et Rapport annuel d’APC 2005. ">SMSI

) débute officiellement, Parminder Jeet Singh en avait gros sur le coeur. "Nous sommes déçus des résultats du SMSI" s'est-il exclamé en pleine conférence de presse au SMSI. Ce représentant de IT for Change, une ONG travaillant pour le développement à l'aide des Source: site d’APC. ">TIC

, parlait au nom du caucus de la société civile se penchant sur le Glossaire des principaux termes relatifs à l’évaluation et la gestion axée sur les résultats (OCDE/CAD) (document PDF). ">suivi

et la réalisation du SMSI.

À Tunis, la gouvernance d’internet rime avec contrôle de l’État

Tunisie

Aujourd’hui (nov 14), le site Web du Forum citoyen sur la société de l’information (FCSI) a été bloqué pour tous les internautes de Tunisie, y compris les délégués du Sommet des Nations Unies sur la société de l’information. Il semble que les autorités tunisiennes aient commencé à intensifier la censure des initiatives légitimes liées au Sommet mondial sur la société de l’information (Manuel de politiques de TIC d’APC et Rapport annuel d’APC 2005. ">SMSI

). Le blocage du site “www.citizens-summit.org” est la dernière d’un train de mesures adoptées pour réduire au silence les opinions indépendantes et les voix critiques du Wikipédia et Manuel de style d’APC. ">gouvernement

et de ses agissements en matière de droits humains.

Liste des sites censurés

Tunisie

Voici une liste de sites censurés en Tunisie. Cette liste n'est pas complète car il y en a tant. Mais elle suffit pour montrer les mensonges des portes paroles anonymes du régime qui prétendent que la genderIT.org et Charte des droits de l’internet d’APC. ">liberté d'expression

est garantie en Tunisie. Profitez donc de ce séjour en Tunisie pour le vérifier par vous même, car ces même sites sont accessibles à partir de l'étranger.

Sommet alternatif au SMSI en proie à une forte pression politique

TUNIS, Tunisie

La tenue du Sommet Citoyen sur la Société de l'Information (SCSI) a été interdite dans le lieu confirmé. Ce que plusieurs percoivent comme étant le contre-sommet légitime du Manuel de politiques de TIC d’APC et Rapport annuel d’APC 2005. ">SMSI

et une mise au défi des autorités tunisiennes, est désormais mis sous une pression telle, que son bon déroulement pourrait être mis en cause.

Connexion