Genre et TIC

Les deux côtés de la médaille des TIC: Briser le silence sur la violence faite aux femmes et la protection de la vie privée

NEW YORK 23 August 2010 (Mavic Cabrera-Balleza pour GenderIT.org)

Le site sur le genre et les politiques de TIC d’APC, GenderIT.org, parle avec Sylvie Niombo et Françoise Mukuku, des activistes de TIC de la République du Congo et la République Démocratique du Congo (RDC). Ils discutent l’internet, les téléphones mobiles et comment ceux-ci sont utilisés dans leurs pays pour réduire la violence faite contre les femmes et comment les TIC peuvent dans un même temps aggraver la violence contre les femmes et mener la violation des lois de droit à la vie privée. Elles expliquent également pourquoi l’accès aux TIC est essentiel en RDC et comment les utiliser pour atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement.

0
Your rating: Aucun

APCNouvelles 127 – FGI, femmes et TIC en Afrique de l'Ouest

APCNouvelles127

APCNews 127 – Violence against women and ICTs

APCNEws127
  • share
  • Congo Brazzaville: des SMS pour lutter contre les violences faites aux femmes

    République du Congo

    Afin d’amé­lio­rer le sta­tut de la femme au Congo Braz­za­ville, le gou­ver­ne­ment et la so­cié­té ci­vile conjuguent au­jourd’hui leurs ef­forts.

    Femmes afro-colombiennes contrent les préjugés en adoptant la technologie

    MONTEVIDEO 5 August 2010 (AL pour APCNouvelles)

    Sur une scène improvisée, on joue un pièce qui raconte l’histoire une d’une jeune fille afro-colombienne qui se sent rejetée à cause de la couleur de sa peau. C’est l’une parmi plusieurs activités organisées afin d’adresser les problèmes les plus importants dans une communauté qui vit des plantations du sucre à quelques kilometres de Cali. Pendant huit mois, hommes et femmes de tout âge ont participé dans des ateliers sur le genre et la technologie dans le cadre du projet piloté de la Méthodologie d‘évaluation du genre (GEM) dans 24 télécentres dans le pays. GEM a non seulement exposé les stéréotypes et préjugés auxquels les femmes doivent faire face, mais aussi la force et le courage inattendus des femmes de la communauté. Par conséquent, la communauté entière s’est rapprochée.

    0
    Your rating: Aucun

    Les accros de la technologie progressistes déclarent leurs droits – et leurs responsabilités

    MONTEVIDEO 4 August 2010 (Kah pour APCNouvelles)

    Au Forum social des États-Unis qui s’est déroulé le 24 juin, cinquante technologues progressistes se sont retrouvés pour le premier congrès américain des accros de la technologie progressistes. Le Congrès s’est terminé par une déclaration applaudie par d’autres réseaux socialement responsables comme l’Association pour le progrès des communications (APC) comme « un ensemble de principes remarquables ».

    0
    Your rating: Aucun

    FTX Congo

    Date et heure: 
    Mar 31 2010 (All day) - Apr 3 2010 (All day)

    Plaidoyer sur violence et TIC en RDC

    Kinshasa

    L’Organisation Si Jeunesse Savait, basée en République Démocratique du Congo en collaboration avec son partenaire pays le PARF/APC a procédé pendant deux mois à un plaidoyer dans des écoles de Kinshasa (la capitale) et de l’intérieur du pays (Bas-Congo, a 375 km de la capitale).

    Le thème étant : “Ma protection sur internet”, notre démarche consistait à échanger avec les élè

    Violence et TIC : les perspectives de femmes rurales

    Deux animatrices avec une participanteDeux animatrices avec une participante
    En collaboration avec PARF/APC, Si Jeunesse Savait, a effectué un voyage de 5 jours dans la région du Bas-Congo dans le cadre du projet violences et TIC (technologies de l’information et de la communication).

    Une universitaire indienne met en lumière la discrimination à l’égard des femmes dans le plan de gouvernance rurale en ligne

    CALGARY 13 May 2010 (LC pour APCNouvelles)

    Alors que le gouvernement indien tente d’inclure le genre dans son programme officiel dans des secteurs traditionnels comme la santé et l’éducation, le genre en rapport avec la technologie est un concept relativement nouveau en Inde que les dirigeants ne sont pas encore prêts à prendre au sérieux. Ils ne sont pas convaincus par les récentes études sur la marginalisation des femmes dans la gouvernance en ligne dans les régions rurales du Chhattisgarh, l’État le plus pauvre de l’Inde, ce qui représente un défi pour la chercheuse et politologue Anupama Saxena. La Dre Saxena raconte à APCNouvelles son combat pour être prise au sérieux et comment la GEM, la méthodologie de l’évaluation du genre d’APC, lui a donné la crédibilité et la confiance nécessaires pour affronter les décideurs.

    0
    Your rating: Aucun

    Connexion