open
Comment l’internet est-il utilisé pour améliorer la vie des gens? APC vous envoi des nouvelles, des ressources et des informations sur notre travail, deux fois par mois.

Genre et TIC

Le filtrage des contenus dans les bibliothèques américaines est aléatoire

NEW YORK 30 April 2010 (Sex Work Awareness pour GenderIT.org)

La liberté de parole et son pendant, l’accès à l’information, sont garantis par le Premier amendement de la Constitution des États-Unis. Mais les bibliothèques financées par le fédéral doivent empêcher les moins de dix-huit ans de consulter des contenus « préjudiciables ». Kevicha Echols et Melissa Ditmore ont fait enquête sur le recours aux filtres internet sur les ordinateurs des bibliothèques publiques et ont constaté que les mesures adoptées par les bibliothèques vont de l’installation de logiciels de filtrage sur tous les ordinateurs utilisés par les enfants et les adultes à l’absence totale de filtres! La loi s’applique différemment selon la ville, le comté ou l’État. Les secteurs de la société les plus susceptibles d’être touchés par cette censure ponctuelle sont les jeunes et les pauvres qui dépendent des ordinateurs des bibliothèques pour accéder à l’information en ligne.

0
Your rating: Aucun

Les Sudafricans utilisent un site web communautaire transgenre pour “pratiquer” leur nouvelles identités

GRAHAMSTOWN 30 April 2010 (Jeanne Prinsloo pour GenderIT.org)

Grahamstown, Afrique du Sud, Jeanne Prinsloo – Deux Sud-africains gais sur trois qui ont répondu à un sondage en ligne ont indiqué que le fait d’aller en ligne les avait aidés à accepter leur orientation sexuelle et beaucoup ont reconnu avoir affirmé leur identité en ligne avant de le faire dans le monde réel. Mais les transgenres apparaissent rarement dans les études et les sondages. Pour combler cette lacune, la recherchiste d’APC EroTICs, Jeanne Prinsloo, de l’Université de Grahamstown, étudie l’utilisation du site des transgenres qui offre un espace très important pour pouvoir observer et écouter les idées et les débats que l’on ne trouve pas ailleurs sur le net et pouvoir répéter leur nouvelle identité et évaluer les risques qu’ils peuvent prendre.

5
Your rating: Aucun Average: 5 (1 vote)

Qui a peur du gros méchant internet libanais?

30 April 2010 (Nadine Moawad pour GenderIT)

« Le mouvement des gais du Liban serait loin d’être là où il est actuellement si ce n’était de l’internet ». Au milieu de voisins fortement censurés, le Liban bénéficie d’une liberté en ligne qui n’est freinée que par une connexion internet très lente et très chère – mais cette liberté est-elle durable? Dans un pays où l’homosexualité peut être punie d’une peine de prison allant jusqu’à deux ans, Nadine Moawad évalue le rôle de l’internet dans le contexte de la montée de l’activisme pour les droits sexuels au Liban et se demande si le contrôle rigoureux qui s’exerce sur la société libanaise va s’étendre à l’internet.

5
Your rating: Aucun Average: 5 (1 vote)

APCNouvelles 118 – Les Philippins et les télécentres, le Bangladesh et la culture

APCNews

APCNouvelles 117 – Les Philippins et les télécentres, le Bangladesh et la culture

Les Philippins et les télécentres, le Bangladesh et la culture
————————————————————————
APCNouvelles – 25 avril 2010 – Année XI Édition 118
Le service d’actualités sur l’internet pour l‘équité et le développement durable
————————————————————————
Une nouvelle étude axée sur l’i

La fin de la troisième édition des petites subventions GenARDIS pour les femmes rurales

JOHANNESBURG 15 April 2010 (LC pour APCNouvelles)

En mars, les récipiendaires des subventions de GenARDIS se sont retrouvés pour la dernière fois après plus d’un an de recherche innovatrice et de travail pour améliorer la vie des femmes rurales dans des pays comme l’Ethiopie, la République dominicaine et la Zambie. Les projets étaient aussi variés que les pays dans lesquels ils étaient réalisés allant des groupes de théâtre radiophonique, au contrôle des animaux nuisibles grâce à l’accès aux informations en passant par l’utilisation de la technologie pour promouvoir l’héritage des femmes et leurs droits à la terre. Mais alors que cette troisième édition arrive à sa fin, les participants sont déterminés à étendre la portée de leur travail.

0
Your rating: Aucun

Pourquoi les « vrais hommes » n’utilisent pas les télécentres aux Philippines

CALGARY 15 April 2010 (LC pour APCNouvelles)

Alors qu’en Afrique et en Amérique latine les télécentres essaient de satisfaire aux besoins des deux sexes en les adaptant davantage aux femmes, les télécentres aux Phillipines essaient d’attirer davantage les hommes. Une étude réalisée sur une communauté rurale et une communauté de pêcheurs à l’aide du GEM – la Méthodologie d’évaluation du genre d’APC – a aidé les gestionnaires de télécentre à comprendre pourquoi les hommes restent à l’écart. APC a rencontré Angelo Juan Ramos du réseau des télécentres des Philippines qui a mené l’étude pour savoir comment le GEM a révélé des résultats surprenants qui aideront les télécentres à être attractifs pour tous.

0
Your rating: Aucun

Les mœurs culturelles constituent une plus grande barrière aux Banglaises voulant accéder l’internet que le manque d'argent

CALGARY 9 April 2010 (LC pour APCNouvelles)

« Si un garçon fréquente un cours informatique, les membres de la communauté l’encouragent à continuer, mais quand il s’agit des filles les anciens lui demandent pourquoi elle veut se compliquer la vie, », dit Mahmud Hasan, à partir de Dhaka. Dans un pays où un sur deux mâles accède l’information en ligne mais seulement trois femmes de cent le font, l’accès pour les écolières bangladaises n’est pas juste une question de cours d’informatique et d’accès aux ordinateurs. Pour ces jeunes filles, il faut le soutient de toute la communauté et des horaires scolaires flexibles, révèle une étude qui a utilisé la Méthodologie d’évaluation du genre (GEM) d’APC.

0
Your rating: Aucun

Au Pérou, les agriculteurs ne sont pas assez informés : Pourquoi les télécentres sont-ils sous-utilisés ?

NEW YORK 27 March 2010 (AL et KAH pour APC)

Les petits propriétaires de la région désertique du Huaral dépendent des coopératives d’irrigation pour arroser leurs cultures. Depuis dix ans, une coopérative a développé un système d’informations basé sur des télécentres afin de les aider à prendre des décisions en toute connaissance de cause. Mais ce système n’est pas utilisé autant que prévu, si bien que la coopérative a décidé de chercher ce qui n’allait pas. En appliquant la Méthodologie d‘évaluation de genre (GEM) d’APC, il a été constaté que les personnes âgées et les femmes de plus de 40 ans étaient absentes des télécentres. S’il est vrai que les sphères de prise de décision restent réservées aux hommes, certaines des préoccupations des femmes sont maintenant prises en compte.

0
Your rating: Aucun

APCNouvelles 117 – Violence sectaire au Nigéria, agriculture au Pérou

APCNews

Connexion