Research

Le rôle des technologies de l’information et de la communication pour le développement des femmes africaines

By Jennifer Radloff, Natasha Primo et Alice Munyua (August 2004, APC )

Ce document s’intéresse à la question des technologies de l’information et de la communication (TIC) en rapport avec le développement des femmes en Afrique. On y insiste sur les questions d’actualité et le document met de l’avant les grandes questions et les difficultés auxquelles sont confrontées les femmes d’Afrique et dans une moindre mesure dans le reste du monde. Le document donne des exemples de bonnes pratiques et contient des recommandations à l’intention des organisations de la société civile sur la façon de créer un environnement propice à l’accès des femmes aux TIC et à leur utilisation pour le développement. On y étudie le lien crucial entre la compréhension des dimensions du genre dans la société de l’information – les besoins des femmes et une compréhension approfondie des conditions d’accès et des politiques – et le potentiel des TIC à favoriser l’autonomisation économique, politique et sociale des femmes, ainsi que la promotion de l’égalité de genre. Les annexes contiennent une liste de ressources et d’exemples d’initiatives locales réussies.

0
Your rating: Aucun

Rapport d’évaluation sur le Programme des politiques de communication et d’information d’APC

By Debbie Budlender (April 2006, Community Agency for Social Enquiry )

D’août 2005 à avril 2006, une évaluation du rôle d’APC dans le domaine des politiques de technologies de l’information et de la communication (TIC) de 2002 à la mi 2005 a été réalisée par un consultant indépendant. « La conclusion générale de cette évaluation est qu’APC est une organisation dynamique, active et engagée qui a beaucoup accompli avec une équipe et des ressources limitées. [.. et] qu’elle est très respectée. Ce respect est exprimé par une grande diversité d’intervenants au sujet des aspects techniques, politiques et de plaidoyer de son travail », selon l’auteur « Le message fondamental est peut-être de viser plus bas ».

0
Your rating: Aucun

La fracture numérique de genre en Afrique francophone : Une inquiétante réalité

By Marie-Hélène Mottin-Sylla (May 2006, Enda )

Les femmes ont globalement un tiers de chances en moins que les hommes de bénéficier des avantages de la société africaine de l’information. Le document de recherche « La fracture numérique de genre en Afrique francophone » dans six pays (Benin, Burkina Faso, Cameroun, Mali, Mauritanie et Sénégal) réalisée par le Réseau genre et TIC montre que les liens entre genre et TIC sont largement méconnus. S’intéressant au contrôle, au contenu, aux capacités et à la connectivité, la recherche a mesuré les disparités de genre qui concernent l’accès, l’utilisation et la maîtrise des TIC. La réalité qui est ressortie des résultats est telle que le titre le suggère, inquiétante. Mais sur une note plus positive, cette recherche en collaboration a donné lieu à la création d’outils statistiques très importants permettant de mesurer concrètement la fracture numérique liée au genre. Les données et les connaissances acquises ont à leur tour permis de rendre la dimension de genre dans ce domaine nettement plus visible. Pour formuler des politiques de TIC équitable, stratégiques et pertinentes, en particulier pour réduire la pauvreté, il s’agit d’un outil décisionnel important pour la région.

« La fracture numérique de genre en Afrique francophone : Une inquiétante réalité » fait partie d’une série en français « Etudes et recherches » publiée par ENDA. Cette série comprend des documents présentés à des séminaires et des cours de formation, des travaux d’études et autres documents.

La traduction et publication en anglais en format PDF de «La fracture numérique et le genre en Afrique francophone : Une dure réalité » a été rendue possible grâce à l’Association pour le progrès des communications (APC).

0
Your rating: Aucun

Connexion