CILAC

La privatisation pure et simple peut être dangereuse, apprend t-on à Johannesburg
La privatisation pure et simple peut être dangereuse, apprend t-on à Johannesburg 04 août 2008

La privatisation sans réglementation n’améliore pas nécessairement l’offre de services, et pourrait même réduire l’accès des pauvres aux TIC. Voilà l’opinion de Robert Horwitz, analyste en politiques de TIC et universitaire étasunien, qui s’est exprimé lors d’un atelier CICEWA qui s’est tenu pendant une semaine à Johannesburg, en juillet 2008. M. Horwitz n’est pas un nouveau venu en Afrique du Sud et il connaît bien les politiques qui sous-tendent les antennes, câb...