Forum TIC Afrique 2009 : la fracture numérique contribue à la fracture sociale

No votes yet

Par Aristide Eyinga pour PROTEGE QV

YAOUNDÉ, Cameroun, 20 August 2009

solutions informatiques abordablessolutions informatiques abordablesIl s’agit de la 7ème édition de ce forum international et la première qui se tient à Yaoundé, les précédentes ayant été tenues à Douala. C’est une initiative de CAPDA.

Le Forum TIC Afrique intervient comme une contribution et vise à confronter la problématique de développement durable en zone urbaine, péri urbaine et aux fondements mêmes du développement endogène dans le contexte de globalisation, grâce aux TIC.
Il y a eu plusieurs allocutions dont 2 sur support vidéo. Ceci était fait pour démontrer de façon pratique l’importance des TIC : puisque les concernés ne pouvaient être présents. Il s’agit de celles du Secrétaire d’Etat Français à la coopération et à la francophonie et de celle du Secrétaire Général de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT).

De ces interventions, il ressort que la fracture numérique est claire en Afrique et même qu’elle a engendré une autre fracture « la fracture sociale ». Pour la réduire, des pistes ont été évoquées, à savoir : construire la solidarité numérique, connecter les écoles à Internet, avoir un plan Marshall pour le numérique avec des projets ambitieux…

Il est clair qu’il existe des problèmes sur le terrain : énergie, volonté, acquisition des outils, mais l’émergence d’une nouvelle dynamique peut produire le déclic nécessaire.

Des communications

L’essentiel des travaux s’est déroulé sous forme de communications qui étaient suivies de jeu questions réponses.

  1. « Présentation du projet d’infrastructure à clé publique » par M NLEND Raphaël, Sous Directeur de la Promotion et de la Vulgarisation des Infrastructures et Equipement des TIC (MINPOSTEL)
  2. « Un modèle de système d’enseignement à distance : Application au Master M2 à distance en Télécommunications à l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé. »
  3. « Présentation du Projet Panafricain des services en ligne » par Jean Charles GHAMENYI NYI, Sous Directeur par intérim des Etudes, de la Normalisation, des Infrastructures et des Equipements des TIC
  4. « les ordinateurs portables à bas coût : la solution pour combler le fossé numérique » par Francis MUGUET, KNIS/ UNIGE. D’autres interventions ont eu lieu notamment :
    • La sécurisation des actes d’état civil dans les pays du Sud ;
    • Les TIC dans le cadre de l’éducation à l’environnement vers un développement durable ;
    • Et la séance de recommandations du forum.

Ce forum a eu le mérite de réunir des personnalités représentatives dans le domaine des Télécommunications. Ainsi, la situation de certains projets gouvernementaux aura été clarifiée pour la gouverne de tous ; de même que celle de certains projets plus vastes.

Il est possible de nouer des contacts au sein même des Etats du Sud à divers niveaux qui permettraient d’envisager la mise en valeur d’une culture TIC qui impulse le développement dans nos pays.

Vous pouvez aussi lire le rapport en entier, qui se trouve en pièce jointe.

(FIN/2009)

Fichier attachéTaille
rapport FORUM TIC AFRIQUE 2009.doc624.5 Ko

Connexion