Des écoliers andins et communautés autochtones se connectent grâce à une formation innovatrice

No votes yet

Par KAH et KN pour APCNouvelles

MONTEVIDEO, Uruguay, 27 October 2008

Une communauté andine récemment connectéeUne communauté andine récemment connectée En 2007-8, les membres d’APC d’Amérique latine et ses partenaires ont formé des chefs de communauté, des formateurs locaux de TIC et des opérateurs de télécentres sur les principes de base d’installation internet sans fil dans leurs communautés.

Trois ateliers de six jours ont été tenus (dans le cadre d’un projet intitulé TRICALCAR) dans les Andes, l’Amérique centrale et le cône sud. Ces ateliers ont été conçus pour adresser les défis techniques et sociaux qui peuvent surgir d’une initiative communautaire d’installation sans fil. Lors de ces ateliers pratiques, les participants ont appris comment installer des réseaux sans fils fonctionnels, dans le but de retourner dans leurs communautés pour mettre en pratique ces nouvelles connaissances chez eux.

APC a parlé avec certains d’entre eux il y a quelques mois pour en savoir plus sur les projets dans lesquels ils ont été impliqués depuis leur formation.

Juan Cadillo, Pérou: Juan signale que son organisation, l’Alliance péruvienne pour la gestion du savoir (Alianza Peruana para la Gestión del Conocimiento), a installé des réseaux sans fil dans deux municipalités de district d’Ancash (un département dans le nord du pays sur la côte Pacifique), ce qui a permis d’améliorer l’utilisation des liaisons satellitaires VSAT et assurer l’accès internet aux écoles à proximité. Deux universités ont incorporé les ressources de TRICALCAR dans leurs cours, de sorte que les étudiants peuvent maintenant choisir la construction d’un réseau sans fil comme projet final des programmes de fin d’études.

Juan Pablo Neira, Colombie: Juan Pablo aide la Fondation FundeWilches, qui travaille pour le développement d’une communauté de planteurs de palmiers à huile, à installer quatre réseaux qui assureront l’accès dans 48 endroits éloignés, y compris 21 centres éducatifs, une maison de retraite, dix-huit organisations, cinq entreprises et trois hôpitaux.

Freddy Bohorquez, Bolivie: Freddy travaille pour le Centre pour la recherche et l’avancement des agriculteurs (Centro de Investigación y Promoción del Campesinado). Le centre a amélioré le réseau interinstitutionnel de San Ignacio de Moxos (capitale de l’une des plus grandes provinces du pays) qui assure la connexion entre quatorze institutions et huit points de connexion privés par une connexion satellitaire partagée grâce au réseau sans fil. Un mois après l’atelier, il a aidé la municipalité de Santa Rosa del Sara à Santa Cruz à construire son réseau sans fil municipal. Pour le moment, leur plus gros projet est l’installation d’un réseau éducatif communautaire dans la municipalité d’Aymara de Viacha. Ce réseau offrira une plateforme de télécommunications pour la création initiale de trois services pour les communautés autochtones d’Aymara: accès au téléphone municipal (par le VoIP), accès internet et accès aux portails éducatifs locaux dans la municipalité de Viacha.

Paco Olaya, Équateur: de retour de l’atelier, Paco a travaillé à l’installation d’un réseau sans fil pour une institution financière dans la province côtière de Machala (financé par la BID) afin d’optimiser le micro-crédit dans la région. Il a établi des liaisons entre les agences dans trois provinces sur 52 km avec des tours de 50 mètres et 35 mètres. Il s’agit d’une région productrice de bananes, où la végétation est haute et dense. Paco a également reçu une bourse pour suivre une autre formation en Italie.

Juan de Urraza, Paraguay: Juan a indiqué que sa participation à l’atelier de Rosario a été utile car il a pu vérifier la topologie du réseau du projet Oportunet, évaluer d’autres appareils et protocoles et pratiquer la téléphonie via IP et des applications qui ne sont pas encore autorisées au Paraguay. Grâce aux nouvelles compétences acquises à l’atelier, le projet Oportunet a réussi à obtenir un prêt de la Fondation CISCO pour l’achat d’équipements évalués à $24 376 afin d’établir des connexions point à point et retransmettre le signal d’Oportunet vers des zones qui se trouvent au-delà des 100 points originaux.

En lire plus sur l’Amérique latine et TRICALCAR et sur les projets sans fil communautaires en Afrique

Les documents de formation ont été rédigés en anglais, français, arabe et espagnol. Il est possible de télécharger gratuitement tous les modules d’apprentissage sur le site ItrainOnline

Photo par Freddy Bohorquez: Des connections sans fil en Bolivie intallées par des communautés indigènes pour se connecter à des portails éducationnels et pour faire des appels à longue-distance.

(FIN/2008)

Connexion