open
Comment l’internet est-il utilisé pour améliorer la vie des gens? APC vous envoi des nouvelles, des ressources et des informations sur notre travail, deux fois par mois.

Un rapport demande un internet plus sûr pour les droits des femmes et des filles

BALI, Indonesia, oct. 23

COMMUNIQUÉ
FOR IMMEDIATE RELEASE

Un rapport demande un internet plus sûr pour les droits des femmes et des filles

Un nouveau rapport publié aujourd’hui par l’Association pour le progrès des communications (APC) et le Humanist Institute for Cooperation with Developing Countries aborde les droits des femmes à travers le prisme des technologies de l’information et de la communication (TIC).

L‘édition de cette année de GISWatch montre que les gains en matière de droits des femmes en ligne ne sont pas toujours certains ni stables. Alors que grâce à l’accès à l’internet, les femmes participent davantage aux domaines social, économique et de la gouvernance, il existe un autre aspect : le harcèlement en ligne, le cyber-harcèlement et la violence contre les femmes en ligne, qui sont tous en hausse au niveau mondial. Cette édition GISWatch est un appel à l’action pour accroître la participation des femmes à toutes les formes de gouvernance et de développement technologiques et pour réaffirmer et renforcer leurs droits en ligne.

Le rapport a été lancé au huitième Forum sur la gouvernance de l’internet à Bali, en Indonésie, un dialogue politique mondial où des activistes, des universitaires et des représentants du monde des affaires et des gouvernements échangent des idées sur l’internet actuel et futur.

Rapports de différentes parties du monde

GISWatch 2013 contient des rapports de 45 pays qui couvrent le monde entier sur des sujets comme les droits des travailleurs domestiques, la traite des femmes, la participation à la gouvernance, les épouses enfants et le droit à l’avortement. Une série de rapports thématiques d’experts abordent des questions comme l’accès aux infrastructures, la participation, la désobéissance en ligne, et la sexualité en ligne.

« Ces rapports soulèvent de nombreuses questions importantes, mais ce qui m’a surtout frappé, c’est à quel point l’espace en ligne peut être invasif et menaçant pour les femmes – si elles exercent leurs droits sexuels et humains et insistent pour les défendre », a déclaré le rédacteur en chef de GISWatch, Alan Finlay.

« Selon l’UIT, au niveau mondial en 2013, 37% des femmes sont présentes en ligne contre 41% des hommes. Malgré ce chiffre élevé, on parle peu et on insiste peu sur l’impact de l’internet et d’autres technologies sur les réalités des femmes. Cette édition de GISWatch répond à cette lacune et montre pourquoi l’inclusion d’une perspective de genre et l’intégration des droits des femmes dans les débats sur l’internet et la technologie sont une condition préalable à la bonne gouvernance et à la pleine réalisation des droits », a déclaré Jan Moolman, coordonnateur du projet du Programme des droits des femmes d’APC

Autonomisation des femmes et les TIC

« Le pouvoir de l’organisation des femmes associé au pouvoir de l’internet offre des possibilités exponentielles pour améliorer la justice sociale et l‘égalité. Pour saisir ces possibilités – et prévenir la cooptation de deux – il faut une analyse approfondie et l’éclairage direct qu’offre GISWatch. Il jette un pont indispensable entre les droits de l’internet et les droits humains des femmes et soulève des questions qui devraient être à l’ordre du jour dans les nouvelles discussions sur le programme de développement de l’après-2015 », a déclaré Joanne Sandler, associée principale de Gender at work.

« Les femmes autonomisées, qui défendent et revendiquent leurs droits, sont des agents de changement qui font de l‘égalité et de la justice sociale pour les femmes une réalité. Les TIC et l’internet offrent les outils nécessaires pour rejoindre un large public. Hivos facilite les flux d’informations alternatives en faisant en sorte que les contenus en ligne des blogueurs locaux et des journalistes citoyens, y compris les productions médiatiques de femmes activistes et de groupes de femmes, soient accessibles aux médias publics et traditionnels. Cette impulsion accroît la diversité dans le paysage médiatique et offre à tous, hommes et femmes, des espaces où leurs voix peuvent se faire entendre », a déclaré Loe Schout, chef du Bureau de la Culture, TIC et Medias de Hivos.

Au sujet de GISWatch

Depuis sa première édition en 2007, GISWatch est devenu un espace de réflexion critique sur des questions qui sont pertinentes au développement de sociétés de l’information inclusives et ouvertes. Dans un esprit de collaboration, la société civile propose ses perspectives sur les progrès et les défis liés à la mise en œuvre des engagements pris par les gouvernements aux niveaux national et mondial pour définir les conditions d’accès et d’utilisation des TIC d’une manière qui contribue aux objectifs de développement, afin de renforcer la démocratie et réaliser la justice sociale.

GISWatch est publié chaque année et est une initiative conjointe de l’Association pour le progrès des communications (APC) et le Humanist Institute for Development Cooperation (Hivos).

(FIN/2013)

Fichier attachéTaille
GISWatch_2013Launch_PressRelease_FR.pdf63.05 Ko

Contact médias

Mallory Knodel

mallory@apc.org
Tel: +1 514 573 6340
Montreal, Canada

Communiqués de presse: s'inscrire

Connexion