Un appel de EROTICS: Sondage sur la réglementation de l'internet et les droits sexuels

No votes yet

Par FF pour APCNews

PERGAMINO, ARGENTINA, 11 March 2013

Partagez cette image !Partagez cette image !Êtes-vous membre d’une organisation non gouvernementale, communautaire ou associative ? Êtes-vous un universitaire ou un chercheur ? Travaillez-vous au sein de réseaux ou de coalitions ? Êtes-vous un(e) blogueur(se) indépendant(e) ? Si vous êtes un(e) activiste des droits sexuels/ sur la sexualité et que vous utilisez l’internet dans votre travail, cet appel est pour vous.

Le Programme des droits des femmes (PDF) de l’Association pour le progrès des communications développe la seconde phase de EROTICS: un projet de recherche exploratoire dans la sexualité et l’internet et l’initiation de ce sondage fait partie de ce processus.

Le 8 mars, Journée Internationale de la Femme, le lancement officiel du sondage disponible en huit langues cherche à exposer les difficultés que rencontrent les activistes des droits de la sexualité à développer un accès libre et complet à l’internet pour leur travail.

Les résultats du projet de recherche exploratoire menée dans 5 pays ont démontré que l’internet est devenu une sphère publique émergente pour les débats démocratiques où différents droits sont contestés et défendus. Simultanément, ce potentiel révolutionnaire de l’internet est menacé et limité par une régulation croissante par des acteurs gouvernementaux et non-gouvernementaux.

En Inde par exemple, du fait de contraintes sociales relatives à la sexualité, les femmes se tournent vers l’internet comme un espace relativement plus libérateur pour bavarder et flirter avec les gens du sexe opposé. Au Liban, bien qu’il y ait eu une émergence de la visibilité des LGBT dans les espaces hors ligne, les activistes ont fait un retour dans les espaces en ligne dans une démarche stratégique pour s’organiser, valorisant la production de récits écrits par les femmes altersexuelles (queer) et les lesbiennes. En Afrique du Sud par exemple, bien que l’internet soit vu comme un espace potentiel pour l’expression des contre-discours sur la sexualité, un tel espace libérateur est menacé par la mise en place de politiques et de lois permettant la censure.

Le lien entre la réglementation du discours sexuel et du contenu sur l’internet et son incidence sur le militantisme pour les droits sexuels sont rarement documentés de manière exhaustive et systématique. Jac sm Kee, la coordinatrice du projet EROTICS, explique que « Plusieurs sondages sur la censure en ligne capturent des données sur les termes sexuels bloqués comme ‘porno’ ou ‘organes génitaux’ mais ne font pas le lien ou l’analyse de ce que cela peut signifier pour les activistes des droits sexuels qui se tournent vers l’internet comme un important espace pour l’avancement de la citoyenneté sexuelle. De plus, il existe peu de documentation sur les menaces en ligne ciblées auxquelles les défenseurs des droits sexuels sont confrontés, qui constituent de véritables barrières à leur utilisation de l’internet pour la participation publique et politique. » En conséquence, les débats sur la liberté d’expression, le droit à l’information et à la réunion et l’internet ne parviennent pas à intégrer ces perspectives et réalités cruciales dans le développement de politiques et de réponses.

Ce sondage sera utilisé comme un outil de surveillance mondiale pour documenter et capturer la valeur de l’internet dans le plaidoyer pour les droits sexuels de même que les obstacles, les menaces et les défis auxquels sont confrontés les activistes travaillant sur la sexualité et les droits sexuels lorsqu’ils/elles utilisent l’internet pour leur travail. Une analyse des résultats vise à offrir un aperçu de données probantes pour la politique et le plaidoyer ainsi que l’engagement dans la gouvernance de l’internet pour renforcer la capacité des défenseurs(ses) des droits sexuels, des droits des femmes et de l’égalité du genre afin de résister à la réglementation du contenu de l’internet et de prendre part au processus.

Vous pouvez participer au processus!

  • Si vous êtes un(e) activiste des droits sexuels utilisant l’internet pour le travail, nous vous invitons à venir et à répondre au questionnaire !
    Il est disponible en huit langues, comprend seulement 25 questions et son remplissage ne devrait pas prendre plus de 20 minutes

  • Aidez-nous à faire passer le mot sur ce sondage aussi largement que possible en :

    • Twittant à propos avec #EROTICS et #genderit dans votre langue
    • Partageant l’image animée avec l’invitation à remplir le questionnaire sur votre site web, par courrier électronique et dans les réseaux sociaux.
    • Repostant cet article.

Pour plus d’information, veuillez contacter : Caroline Tagny (caroline@apcwomen.org) ou Jac sm Kee (jac@apcwomen.org)

Le questionnaire est également disponible en :

Pour plus d’ information :

Renseignez-vous plus sur le contexte du projet EROTICS

Téléchargez les résultats complets de la recherche EROTICS: Sexe, droits et internet ou le document de discussion de EROTICS qui donne un aperçu des résultats de la recherche (en Anglais, et en Espagnol).

(FIN/2013)

Connexion