What is APC doing?

First up, we rallied support for the Panel by making joint statements and writing to governments and encouraging other NGOs to support it as well.

Now that the HRC has voted to go ahead with a panel, we will try to work closely with the Swedish government on the terms of reference, to suggest experts, share our research and mobilise engagement as part of the Connect Your Rights! Campaign.

Are there any risks?

Yes! The panel outcomes may be weak if the “experts” are not of high quality or there is weak or ill-informed engagement on the issues, or the sponsoring State does not co-ordinate the process well.

How does the panel work?

There is no set procedure for Panels. Generally, it is up to the leading sponsor State to coordinate the identification of panelists and the general concept note of the meeting. A panel consists of a 3 hour formal UN debate – usually introduced by 4-5 experts in the field and high level personalities. States and some NGOs respond to that with their political statements.

Why have a panel?

A Panel is often seen as the softest, risk-free step that the Council can take on an issue. Sometimes these kinds of panels are criticized because of that – too weak an option, not really doing anything, delay tactic etc. On the other hand it is a good entry point for a new issue and it’s safe in the sense that there is no automatic follow up.

AWID et la Coalition internationale des défenseuses des droits humains lancent «Notre droit à la sécurité: Approche holistique sur la protection des défenseuses des droits humains»

Cette publication apporte une réflexion sur des situations complexes de défenseuses qui font face aux menaces et aux violations en raison de leur travail de défense des droits humaines.

L’enquête affirme que tant la violence subie par les défenseuses des droits humains que l’impact de telles agressions sur leur vie et

Une déclaration du Programme de droits des femmes d'APC : Transférer la violence est de la violence

26 November 2014 (APC PDF pour APCNouvelles)

Le Programme des droits de la femme de l’Association pour le progrès des communications (PDF APC) rejette et condamne la violence systémique faite par le biais de la technologie envers les femmes dans toutes ses expressions. Le fait d’enregistrer, de photographier et de documenter les actes de violence sexuelle puis de les distribuer et de les partager fait partie de la violence. Chaque fois que ces images sont vues, partagées et diffusées, les gens continuent et répètent la violence. Ces actions ne sont pas séparées des structures d’inégalité de genre et de discrimination qui permettent que se perpétuent le harcèlement sexuel, la violence et les agressions.

0
Your rating: Aucun

La violence réduit au silence. Documente. Conteste. Réclame notre droit d'expression

18 November 2014 (Réapproprie-toi la technologie! pour APCNouvelles)

Comment faire pour s’engager dans la lutte contre les inégalités ? Quand vous dites ce que vous pensez, recevez-vous des menaces, êtes-vous victime de mauvais traitements ? Sous quelles formes la violence est-elle utilisée pour désorganiser les actions collectives et de solidarité chez vous ? Comment vous défendez-vous ? Dans le cadre des 16 Jours d’activisme contre la violence de genre, Réapproprie-toi la technologie! vous invite à nous aider à recentrer le débat des violences contre les femmes autour d’une perspective axée sur la violation de notre droit humain fondamental à la liberté d’expression.

0
Your rating: Aucun

Press - what people say about APC-201409-

Date: 
September 2014
France
Léa Bucci
Slate FR
http://www.slate.fr/story/92239/harcelement-ligne-facebook-twitter-youtube

Sur le harcèlement en ligne, Facebook, Twitter et Youtube sont à la traîne

À la chasse aux harceleurs, les géants du web américain sont de piètres shérifs. Selon le Washington Post, un rapport met en lumière le manque de dynamisme dont font preuve Facebook, Twitter et YouTube lorsqu’il s’agit de modérer les abus en ligne. Financée en partie par le gouvernement néerlandais, l’étude a été menée par l’Association pour le progrès dans la communication (APC), dans le cadre de son programme pour les droits des femmes, «Take back the tech».

Principes Féministes de l'Internet

By APC (September 2014, APC )

En Avril 2014, l’Association pour le Progrès des Communications (APC) a organisé une rencontre mondiale ayant pour thème les questions de genre, sexualité et d’internet, à Port Dickson, Malaisie, réunissant 50 participant(e)s de six continents, incluant des activistes pour l‘égalité des genres et le droit des femmes, des activistes LGBTQI (lesbienne, gay, bisexuel, trans* et intersexe), des organisations ayant pour focus les droits de l’internet et TIC, ainsi que des activistes pour les droits de l’Homme. La rencontre avait pour objectif de combler le fossé entre les mouvements féministes et les mouvements de défense de droits internet et examiner les intersections et les opportunités stratégiques nous permettant de travailler ensemble comme alliés ou comme partenaires.

5
Your rating: Aucun Average: 5 (1 vote)

Utiliser internet de facon inclusive en Afrique : point de vu d’une participante au forum sur la gouvernance de l’internet en Afrique

DRC

L’Edition 2014 du Forum sur la gouvernance d l’Internet en Afrique s’est deroule du 10 au 12 juillet. Sous le thème connecter les continents pour promouvoir une gouvernance de l’internet multi acteurs, ce forum a été reçu pour cette année par le Nigeria, à Abuja la capitale.

Connexion