Mise à jour action urgence d'apc : les droits de l'internet sont des droits humains

No votes yet

GENÈVE, Suisse, 01 June 2011 (APC)

Quoi de neuf?

Le vendredi 3 juin 2011, le rapporteur spécial de l’ONU sur la liberté d’expression, Frank La Rue, présentera son rapport annuel au Conseil des droits humains. Cette année, le rapport mettra l’accent sur l’internet. Le rapporteur souligne la tendance croissante à restreindre la liberté d’expression et d’association en ligne, et l’importance de réaffirmer ces libertés dans la sphère virtuelle. Les Etats membres peuvent participer au dialogue interactif sur le rapport et répondre aux questions.

Quelles sont les priorités de plaidoyer d’APC?

Nous voulons que tous les Etats s’engagent à des démarches positives en réponse au rapport. APC a produit une déclaration écrite comprenant 30 recommandations pour des actions pratiques qui comprennent l’abrogation des lois entravant la liberté de la parole, la fin des pratiques de surveillance illégales, l‘établissement de procédures légales claires et transparentes pour le blocage de contenu illégal et la promulgation de lois qui protègent la sécurité et la confidentialité des informations personnelles sur les citoyens. Toutes les délégations nationales auront une copie de cette déclaration qui est disponible

Nous insistons que les droits humains des femmes doivent être respectés et protégés et leurs droits à la liberté d’expression et d’association ne doivent pas être restreints, directement ou indirectement, au nom de la ‘sécurité’ ou d’autres mesures d’application de la loi sauf tel que déterminé en conformité avec les normes agréées de droits humains.

Nous voulons que le Conseil des droits humains adopte une approche participative pour élaborer des réponses aux questions soulevés par le rapporteur spécial à travers des processus ouverts qui assurent l’engagement de tous, particulièrement des groupes vulnérables et marginalisés, en accord avec l’approche basée sur les droits et les principes de partage de l’information, de participation et de transparence.

Que pouvez-vous faire?

Envoyez un message au ministère des Affaires étrangères de votre pays aujourd’hui! Vous trouverez les adresses pour chaque ministère sur [en anglais]

Copiez votre message à l’Ambassadeur de votre pays à Genève. Les adresses des missions diplomatiques à Genève peuvent être trouvées sur. Encouragez-les à participer à la conférence paralèlle d’APC à Genève le 3 juin, conférence qui mettra l’accent sur ces questions

Mettez l’accent sur le fait que les droits de l’internet sont des droits humains et que tout le monde a le droit à la liberté d’expression et d’association. Personne ne devrait subir de violations de droits humains tels que : a) la criminalisation de l’expression en ligne, b) le blocage, le contrôle et la manipulation des contenus internet, c) l’interférence avec la vie privée et la protection des données, d) la surveillance illégale et les restrictions et e) les limitations sur l’accès à l’internet. De telles actions sont contraires au respect du droit à la liberté d’expression affirmée dans l’Article 19 du PIRDCP.

Demandez d’agir sur au moins une des recommandations de la déclaration d’APC.

*Faites suivre cette alerte à d’autres.*Encouragez-les organisations des droits humains, les amis, les institutions naitonales des droits humains et d’autres alliés à contacter leurs gouvernements et à faire entendre leurs voix.

Photo par ketu°. Utilisé avec permission sous la licence Creative Commons 2.0.

(FIN/2011)

Connexion