Les priorités stratégiques d’APC – 2009-2012

No votes yet

Par APC pour APC

MONTEVIDEO, Uruguay, 14 May 2009

Membres APC débatent les priorités stratégiques pour 2009-12Membres APC débatent les priorités stratégiques pour 2009-12Créée en 1990, l’Association pour le progrès des communications (APC) est un réseau international et une organisation à but non lucratif qui veut que tout le monde ait un accès facile, abordable et égal aux technologies de l’information et de la communication comme l’internet et les téléphones mobiles pour améliorer leurs vies.

Créée en 1990, l’Association pour le progrès des communications (APC) est un réseau international et une organisation à but non lucratif qui veut que tout le monde ait un accès facile, abordable et égal aux technologies de l’information et de la communication comme l’internet et les téléphones mobiles pour améliorer leurs vies.

Etant donné nos alliances traditionnelles avec les mouvements de droits humains et de droits environnementaux ainsi que ceux de femmes, nous sommes particulièrement intéressés à assurer que les personnes qui essaient activement de faire du monde une place plus juste et plus équitable (souvent appelés «société civile » ou le monde associatif sont capables d’utiliser l’internet aussi efficacement que possible pour accomplir leur important travail.

APC est aussi bien un réseau qu’une organisation. Les membres d’APC sont des organisations qui partagent la même vision et la majorité est basée dans le sud. Chaque cinq ans, les membres d’APC se rencontrent pour établir les priorités stratégiques pour les cinq prochaines années.

En fin 2007, les membres d’APC de presque quarante pays et cinq continents se sont rencontrés pour définir les priorités stratégiques d’APC jusqu’en 2012.

Ils ont évalué le contexte dans lequel évoluent APC et les organisations de la société civile utilisant l’internet et d’autres TIC pour le changement social. Ils ont considéré les tendances dans l’accès à l’internet – y compris le rôle de la téléphonie mobile dans la démocratisation de l’accès -, en politique et réglementation de l’internet et de l’information, et en réseautage social et dans les media. Ils se sont également penchés sur des facteurs comme le changement climatique qui aura un immense impact sur la vie des gens et sur leurs moyens de subsistance dans les années à venir.

Les discussions ont porté sur les relations entre les personnes, la technologie, l’internet et la durabilité environnementale et l’état de la gouvernance, la participation publique et la transparence et sur la façon dont la technologie peut être utilisée pour améliorer la responsabilité.

Après plusieurs jours de délibération, six points furent identifiés par les membres comme des domaines stratégiques essentiels auxquels APC devrait s’attaquer dans les cinq prochaines années pour s’assurer que l’internet demeure libre et ouvert et que de plus en plus de personnes peuvent s’y connecter et l’utiliser pour améliorer leurs vies et créer un monde plus juste.

Les priorités stratégiques d’APC pour 2009-2012Photo: Mihaly BakoPhoto: Mihaly Bako

1 Accès internet abordable pour tous
APC estime que l’internet est un bien public mondial qui est devenu essentiel pour satisfaire les besoins quotidiens en information et communication de la plupart des gens. Des millions de personnes n’ont toujours pas un accès abordable, fiable et suffisant à l’internet. APC continuera à faire campagne pour réduire les prix de la connectivité à l’internet, surtout à la large bande passante, avec un accent particulier sur l’Afrique et l’Amérique latine. APC répondra aussi à l’immense opportunité présentée par la téléphonie mobile comme un moyen d’accéder à l’internet. APC plaidera pour les politiques qui assurent l’ouverture, des standards ouverts au contenu ouvert et à l’absence de censure et de contrôle. APC a traditionnellement travaillé avec des organisations de changement social. APC continuera à ouvrir des espaces politiques pour ces groupes, assurant ainsi que leurs voix et leurs préoccupations soient prises en compte par les décideurs politiques.

2 Engagement créatif avec les technologies stratégiques
APC a assisté les groupes de la société civile dans leur travail en ligne depuis 1990. APC a une approche critique et pragmatique des technologies et a adopté une politique pro-logiciel libre en 1998. Au fur et à mesure que de nouveaux outils voient le jour, APC les utilisera de façon créative pour voir comment ils peuvent renforcer le réseautage pour la justice sociale, et les comparera aux anciens outils pour vérifier l’efficacité et la pertinence pour les utilisateurs, spécialement ceux qui se trouvent dans les pays en développement. L’internet est cependant le domaine prioritaire d’APC et avec le nombre croissant de personnes qui interagissent avec l’internet via les téléphones mobiles, APC aura à mobiliser des domaines de convergence.

3 Les TIC au service d’un environnement durable
Plusieurs membres fondateurs et membres actuels d’APC sont nés du mouvement vert. APC fera la sensibilisation sur le coût environnemental de la production, de l’utilisation et de l’élimination des TIC et encouragera les politiques et projets qui utilisent des modèles de consommation durable. Dans un monde de plus en plus affecté par le changement climatique, nous appuierons l’utilisation des TIC pour aider les personnes dont la vie et les moyens de subsistance sont menacés à s’adapter et à réduire les effets de ce phénomène. En tant que réseau centré sur les TIC, nous réduirons notre propre empreinte de carbone.

4 Renforcement des « biens communs informationnels »
L’accès à l’information et à la connaissance est essentiel pour le développement et le changement. L’internet constitue une opportunité pour maximiser l’accès à l’information, et pour construire et partager un bien commun informationnel (un espace ouvert en ligne qui est collectivement construit et où l’information et la connaissance sont librement partagées). APC sensibilisera sur l’importance d’un bien commun informationnel – y compris sur l’adoption de licences ouvertes et de logiciels libres et à code source ouvert- spécialement avec les décideurs politiques, la société civile et l’industrie du secteur des TIC et travaillera à son expansion.


*5 Sécurisation et défense des droits de l’internet*
APC a une vision d’un monde où « toutes les personnes ont un accès abordable à un internet libre et ouvert pour améliorer leurs vies et créer un monde plus juste ». Dans cet esprit, APC a publié en 2001 une innovante charte des droits de l’internet, depuis lors révisée et traduite dans une vingtaine de langues. APC encouragera les décideurs politiques, les groupes de la société civile et les communautés techniques avec lesquels elle travaille à défendre l’internet comme un bien public mondial et à inclure les droits de l’internet comme une partie intégrale de toute discussion de politique.

6 Amélioration de la gouvernance, y compris celle de l’internet
L’internet est utilisé par la société civile, les communautés et les individus comme un outil puissant et efficace pour une gouvernance plus transparente et participative et pour faire porter leurs responsabilités aux gouvernements. APC fera l’investigation des bonnes pratiques et les utilisera pour améliorer encore plus et maintenir de nouveaux modèles de gouvernance, particulièrement celle de l’interne.

Objectifs transversaux

Nous mesurerons également notre succès au cours des prochaines années dans ces deux objectifs transversaux et les appliquerons à notre travail dans chacune des priorités citées plus haut.

*Égalité du genre et autonomisation des femmes :*avec un accent sur l’intégration de l’égalité du genre dans les politiques et pratiques de la société de l’information et le renforcement du leadership et des capacités au sein des mouvements de femmes pour utiliser les TIC efficacement afin d’éliminer la discrimination contre les femmes et promouvoir leur autonomisation.

« Ouverture »: avec un accent sur la promotion des contenus ouverts et la licence alternative de contenus, la liberté d’expression et d’information, l’accès ouvert à l’infrastructure, l’information et les processus politiques ainsi que les logiciels libres et à codes source ouverts.

Photo: Mihaly Bako

(FIN/2009)

Connexion