open
Comment l’internet est-il utilisé pour améliorer la vie des gens? APC vous envoi des nouvelles, des ressources et des informations sur notre travail, deux fois par mois.

La data mobile : quelles sont les perspectives commerciales pour les opérateurs africains ?

Author's name: 
OSIRIS

En décembre 2011, Balancing Act avait publié un article sur les perspectives commerciales de la data mobile qui concluait que pour la plupart des opérateurs mobiles en Afrique sub-saharienne, le chiffre d’affaires de la data mobile restait faible à l’exemption de l’Afrique du Sud et dans une certaine mesure le Kenya. Durant ces dernières années nombreux ont été les opérateurs mobiles africains qui ont lancé des services data 3G et plus de déploiements sont en perspective. Ce sont des investissements en capital lourds et tel un jeu de poker, le joueur doit avoir la bonne donne en main pour gagner la mise. Selon, Isabelle Gross, les opérateurs mobiles ont déjà certaines cartes gagnantes en main mais d’autres manquent encore pour maximiser leurs investissements dans la 3G.

Dans son report trimestriel datant de décembre 2011, Pieter Uys, le CEO du groupe Vodacom rapportait que pour l’Afrique du Sud « la demande pour des smartphones reste forte avec plus de 655,000 combinés activés durant le dernier trimestre de 2011. Nous avons maintenant 4.8 millions de smartphones actifs sur notre réseau ce qui représente 18% de l’ensemble des combinés mobiles actifs sur notre réseaux ». Il est clair qu’il y a de plus de smartphones qui prennent la direction de l’Afrique et cela malgré les prix élevés de certains de ces smartphones. Qui plus est de plus en plus de gens possèdent un BlackBerry ou un iPhone et ces smartphones ne sont plus l’exclusivité d’une minorité de privilégiés travaillant par exemple pour une banque ou une société internationale. A deux occasions récemment j’ai rencontré des gens qui possédaient un iPhone et qui n’appartenaient pas aux deux catégories professionnelles décrites ci-dessus. Le premier propriétaire d’un iPhone était un gars qui échangeait de l’argent dans la rue. Il m’a montré avec fierté son iPhone qu’il a sorti de derrière son étale faite de trois planches de bois clouées ensemble. Ma seconde rencontre avec un propriétaire d’un iPhone a été avec un policier. Son grade dans la police est bien supérieur à celui d’un policier assurant la circulation mais tout de même les salaires dans la fonction publique en Afrique ne sont pas réputés pour être élevés.

Lire la suite: http://www.osiris.sn/La-data-mobile-quelles-sont-les.html

No votes yet

Connexion