open
¿Cómo puede usarse internet para mejorar la vida de las personas? APC envía artículos, recursos e información sobre nuestro trabajo dos veces por mes.

Concertation des entités de la société civile sur la transition du numérique en Côte d’Ivoire

Author's name: 
Nnenna Nwakanma

Le jeudi 20 Mars 2014 s’est tenue à Abidjan, Cocody-Aghien une concertation sur la Transition du Numérique en Côte d’Ivoire. Nous avons commencé avec les mots de bienvenue et présentation avec Nnenna Nwakanma responsable du cabinet nnena.org.

Monsieur Mathurin KADJE, Chef du service technique du Comité National de Migration vers la Télévision Numérique Terrestre (CNMTNT), a été le premier présentateur .

Points saillants de sa présentation :

La télévision numérique de la terre est cette évolution technologique qui permet d’optimiser, grâce au codage numérique, l’usage des fréquences qui servent à la transmission des ondes par lesquelles l’on reçoit les images. Elle permet une meilleure qualité d’image en réduisant les coûts de transmission et de diffusion. La TNT permettra à tous les foyers d’avoir une réception de qualité et aussi un accès à une diversité de chaines.

Les avantages de la télévision numériques sont nombreux ; on retiendra notamment les suivantes :

  • Réception d’un plus grand nombre de programme.
  • Meilleure qualité de l’image et du son.
  • Meilleure compatibilité des sources.
  • Passage de la télévision en haute définition (HD)
  • Possibilité de programmer et sauvegarder les contenus sur un disque dur ou un DVD aussi facilement qu’un fichier sur ordinateur.
  • Accès aisé à des catalogues de programmes décrivant les horaires de diffusion. Intégration aisé à la télévision interactive.
  • Possibilité de visualiser plusieurs chaines en même temps sur l’écran.
  • Intégration de la communication et du TIC sur le téléviseur : appel, accès à internet, sms… L’intégration des outils TIC dans le monde de l’audiovisuel permettra de rechercher plus facilement des émissions de télévision.

La réussite d’un programme de préparation et de mise en œuvre de la migration vers le numérique dépend d’une bonne planification. Les trois objectifs majeurs sont :

Objectif premier : Sur la base de loi de 2004 modifié par l’ordonnance de 2011 et les autres textes de loi, réviser le cadre législatifs et réglementaire pour le rendre conforme à l’environnement TNT.

  • Autorisation opérateurs de contenu, de multiplex, de réseau de diffusion et distributeurs,
  • Publication des normes de compression et de diffusions choisies et dispositions pour rendre compatibles les terminaux entrant dans le pays
  • Accréditation d’un laboratoire de test pour les décodeurs

Objectif deux : Faire des études nécessaires notamment sur :

  • L’accessibilité des ménages en matériels audiovisuels (le taux et la nature des équipements, leurs attentes, les dispositions à payer, etc.)
  • Le réseau de transmission et de diffusion, y compris la connaissance du réseau actuel et définition des besoins futurs.
  • Le modèle de l’écosystème de la TNT avec une évaluation du coût de la transition vers le numérique

Objectif trois :

  • Evaluer le taux de pénétration des décodeurs
  • Et ajuster l’arrêt complet de la télévision analogique
  • Après l’arrêt total, il sera effectué le bilan de l’opération

De plus, on fera une campagne de communication. Après cette compagne une question reste en suspens dans la tête de la population. Quel sera l’apport du gouvernement ? Ainsi, une aide à la population pour l’acquisition des décodeurs à des coûts bas est nécessaire.

La deuxième partie de la présentation a été tenue pas monsieur Russell SOUTHWOOD. Les grands points abordés sont les suivants:
:
La transition de l’analogique au numérique est une question qui touche toutes les couches sociales, de ce fait, chaque couche se doit de participer à cette transition de sorte à porter sa contribution. C’est fondamental d’identifier des questions clés pour le gouvernement, le secteur privé et la société civile.

Il y a des avantages liés à cette transition dont :
  • Plus de chaines
  • L’accès universel à l’information, de la variété
  • Libération des fréquences pour d’autres services (télécommunications)
  • Reformer le secteur des communications
  • Davantage de contenu local
  • Lutte contre la piraterie
  • Emplois locaux supplémentaires

Voici résumé les préoccupations des populations des pays qui sont passés au numérique :

  • Les citoyens peuvent-ils se permettre le prix de départ des décodeurs ou téléviseurs numérique?
  • La transition en vaut elle la peine ?
  • La nouvelle forme de l’industrie de la télévision va-t-elle être commercialement viable?
  • Combien de cela va mettre pour avoir une réception après installation ?
  • Quel est le coût de la transition ? (Budget)

Les principaux défis politiques sont :

Coût du processus – Qui va payer? Gouvernement? Public-privé? Radiodiffuseurs? Fournisseur externe?

  • L’accessibilité des chaines privées à s’installe. Obtenir une couverture de signal national aussi bon marché que possible.
  • Encourager de nouveaux canaux, Comment y parvenir?
  • Donner des licences de canaux de la TNT pour les deux participants existants et de nouveaux.
  • Obtenir une couverture nationale plus large. Lien avec l’approvisionnement en électricité pour les villes et villages éloignés.
  • Libérer des fréquences pour le haut débit mobile (4G), serait précieux pour les zones rurales.
  • Engagement limité entre les opérateurs télécoms et les diffuseurs (les agences de régulation). Approche convergente.

Il y a eu une table ronde pour discuter des solutions :

  • Faire une déclaration auprès du Président de la république et du Ministère de la Communication
  • Faire des messages ciblés auprès de la population, des associations
  • Formaliser le groupe de travail
  • Poser des actions concrètes auprès du gouvernement et de la population Approfondir les différents aspects de la question

La concertation a pris finavec un mot de fin de Nnenna NWAKANMA, sur une information de soutien financier à cette transition par Open Society Foundations via Association for Progressive Communications.

No votes yet

Registrarse en APC.org