Mike Jensen se joint au programme des politiques d’APC

No votes yet

Por MK para APCNouvelles

MONTREAL, Canadá, 18 June 2013

Dans un complexe résidentiel isolé niché dans la forêt tropicale de la côte atlantique dans la région rurale de Bahia, au Brésil, Mike Jensen, fondateur affilié d’APC, travaille à partir de son bureau en plein air sur la politique d’accès mondial à l’internet. De son domicile à environ 200 km au sud de Salvador, il conduit pendant deux heures, en partie sur des chemins de terre, pour se rendre à l’aéroport régional le plus proche afin d’assister aux nombreux événements et rencontres qui demandent son expertise sur les politiques portant sur le spectre, la migration numérique et la large bande.

Originaire d’Afrique du Sud, Jensen était déjà membre d’APC avant que le réseau ne soit officiellement formé ou avant même que l’internet existe. Et depuis avril 2013, il travaille pour le Programme des politiques de communication et d’information d’APC (PPCI) à titre de spécialiste d’accès à l’internet.

APC a décrit les points forts du travail de Jensen sur les politiques de communication de Jensen avant l’internet en 2000 : « En 1986, Jensen a créé un réseau multi-utilisateurs pour le Réseau environnemental de l’Ontario en utilisant un ordinateur personnel bon marché (un clone du 286-AT IBM) et une version PC d’Unix produit par Santa Cruz Operation (SCO). »

« Appelé ‘The Web’ (avant l’adoption de ce nom pour le World Wide Web par Tim Berners-Lee), le système développé par Jensen permettait aux ONG un accès beaucoup moins cher que tous les systèmes commerciaux disponibles à l‘époque, et le nombre de ses utilisateurs a rapidement augmenté. »

« À la fin de 1991, Jensen, avec l’aide de collègues du réseau APC, avait contribué à intégrer sept pays au réseau d’APC, dont le Sénégal, le Nigeria et le Kenya. Chaque nœud du réseau reliait les activistes et les ONG dans chaque pays au niveau national et international. C’était un exploit en soi, mais c’était encore plus si l’on considère que la plupart des groupes nouvellement reliés se trouvaient en Afrique où l’internet prendrait du temps à venir et serait coûteux une fois arrivé ».

The Web est devenu un membre fondateur d’APC et demeure toujours aussi dynamique après 25 ans. Aider à fonder le réseau d’APC a certainement été une étape importante dans le développement de l’internet pour le changement social, mais Jensen a continué de participer à d’autres initiatives historiques.

Jensen vit avec sa partenaire australienne et leurs enfants, qui ont 3, 5 et 7 ans et qui sont scolarisés à domicile « pour le moment », dit-il.Jensen vit avec sa partenaire australienne et leurs enfants, qui ont 3, 5 et 7 ans et qui sont scolarisés à domicile « pour le moment », dit-il.Dans le cadre de son travail avec Sangonet, il a créé la première connexion non universitaire à l’internet en Afrique du Sud. « C‘était une époque importante, en particulier parce qu’elle coïncidait avec l’aide apportée aux médias indépendants pour qu’ils se connectent pendant la période exaltante qui a mené à la levée de l’interdiction de l’ANC [African National Congress], puis à la transition vers un gouvernement démocratiquement élu », se souvient Jensen.

Pendant que l’internet prenait de l’ampleur en Afrique, il a tenu un site populaire qui documentait la croissance de l’accès sur le continent. Jensen se rappelle que Steve Song a établi le système Linux à Sangonet qui hébergeait le site, ainsi que de nombreuses connexions de courrier électronique commutées d’avant l’internet sur l’ensemble du continent. »

Depuis lors, Jensen a beaucoup travaillé dans le domaine général de l’accès internet pour établir des paramètres par pays, devenant l’un des premiers experts sur le sujet. Travaillant avec l‘équipe du PPCI d’APC sur la stratégie et les politiques liées aux questions d’accès à l’internet en général, il apporte son expertise dans des domaines tels que la migration au numérique, une meilleure utilisation du spectre radioélectrique, la responsabilité des intermédiaires de l’internet et les politiques sur la large bande.

Le weekend dernier, Jensen a représenté APC au Forum sur les espaces blancs de télévision et le spectre dynamique, qu’APC a contribué à organiser. « Ce forum devrait vraiment aider à faire en sorte que les espaces blancs de télévision deviennent une véritable alternative sur le continent », a-t-il observé.

« C‘était aussi une bonne occasion de mieux faire connaître la sous-utilisation du spectre radioélectrique ».

Toujours en 2013, une réunion préparatoire africaine du FGI aura lieu à Nairobi, une importante étape avant le FGI mondiale qui se tiendra à Bali en novembre, date à laquelle APC organisera une table ronde sur l’obtention et la défense de l’accès et des droits internet.

(FIN/2013)

Registrarse en APC.org