QUELLES POLITIQUES PUBLIQUES TIC EN AFRIQUE

Longtemps considéré comme un des continents les plus pauvres avec des inégalités diverses L’Afrique est en train d’apparaitre commune terre d’opportunités avec le développement fulgurant des technologies de l’information et de la communication.

Les TIC font naître beaucoup d’attentes et d’espoir pour le développement soio –économique en Afrique. Cela repositionne l’Afrique dans les problématiques de définition des politiques publiques TIC tant le sujets est complexe car les TIC traversent toutes les sphères du développement humain.
Souvent analysée sous l’angle des avantages économiques, il est nécessaire de repenser la politique publique TIC sous la double perspective du contexte économique et social.
Il faut éviter que les TIC n’engendrent une Afrique à double vitesse en accentuant les inégalités et les fractures sociales. Pour ce faire les politiques publiques doivent être plus inclusives en tenant compte des diversités culturelles, linguistiques et surtout des droits humains en essayant de promouvoir l‘égalités des chances.

Question complexe, mais si on part du constat que les premières questions relatives aux TIC se sont d’abord focalisées sur des enjeux de communication et de sensibilisation, ensuite sur des enjeux d’infrastructures pour un accès équitables et abordables; on peut penser que les prochaines années verront la question des TIC se repositionner d’avantage dans la dimension “bonne gouvernance et libertés publiques”. Il faut juste voir l’explosion des plateformes communautaire et de la notion de “user-centric” qui place les technologies aux mains des populations et met l’individu au centre pour comprendre que la dimension participation va être un terrain de réflexion pour le futur.
Les printemps arables; l‘émergence des réseaux sociaux dans les questions de conquêtes démocratiques; la notion d’open data et d’open gouvernement sont toutes liées à la participation citoyenne mais aussi à l’utilisation des TIC pour la bonne gouvernance.
Pour conclure la perspective participation citoyenne dans les décisions publiques sera axe thématique futur et reposera la question meme de la gouvernance d’internet sous une nouvelle perspective

Je pense l’avoir déjà esquissé dans la seconde question. Et pour être plus précis je dirai la relation droit de l’homme et internet va fortement influencer le débat sur internet et sur comment penser la société de l’information. Il y a une explosion des données, un stockage massif des données privées. Une frontière mal définie entre la sphère privée et publique. De grosses multinationales avec des offres de plateformes communautaires ont acquises gratuitement des masses énormes de données. Ces données sont le fruit d’une construction collective donc appartiennent à tout le monde et pourtant les chartes d’utilisation de ces plateformes sont muettes sur la ré-utilisation de ces données privées.
je pense que la relation internet et droits humain va occuper le débat publique et va mobiliser des causes et être un axe majeur de cristallisation du débat public

No votes yet

Registrarse en APC.org