APCNouvelles 137 – Piratage des médias en Afrique du Sud – 14/03/11






APC129
APCNouvelles
Le bulletin suivant ne s'affiche pas bien? Cliquez ici pour qu'il s'affiche dans votre navigateur >
APCNouvelles - Le service d'actualités sur les TIC pour l'équité et le développement durable Actualités de l'heure sur APC.org

APCNouvelles14 mars 2011– Année XI Édition 137 • Bien que les initiatives contre le piratage des médias aient tenté de rompre le cycle du piratage, une nouvelle étude menée par le Conseil de Recherches en Sciences Humaines démontre que les biens piratés permettent aux gens d'avoir accès à la culture populaire et par conséquent,  à l'inclusion sociale.  APC a préparé le chapitre sur l'Afrique du Sud et nous avons constaté que, quoique le piratage des médias est présent dans la plupart des pays en développement, le piratage en Afrique du Sud est aussi une conséquence de son histoire distincte de répression et des tensions politiques depuis l'époque de l'apartheid.


Couverture OMSI 2010Piratage des médias en Afrique du Sud

CALGARY (LC pour APCNouvelles) - La pauvreté et les inégalités sociales en Afrique du Sud ont façonné le développement et de la distribution de la culture médiatique dans le pays. Les faibles revenus dans un pays où un tiers de la population vit avec moins d'un dollar par jour, les prix élevés des DVD et CD commerciaux et une culture généralisée de la publicité ont créé une forte demande pour les produits médiatiques qui ne sont pas faciles à obtenir en toute légalité pour la grande majorité des Sud-Africains. Faire des disques, des livres et des formats numériques en ligne piratés est une solution de rechange idéale. Une nouvelle étude sur le piratage des médias _Media Piracy in Emerging Economies_ porte sur les raisons pour lesquelles le piratage est si répandu dans le monde et persiste et s’intéresse à l'avenir. APC est le premier contributeur de la section sud-africaine. Plus >

Les DVD piratés dans un township sud-africain permet l’accès à la culture et l’inclusion sociale

CALGARY (LC pour APCNouvelles) – Bien que l'importance politique de la piraterie en tant que forme de rébellion en Afrique du Sud ait largement disparue dans l'ère post-apartheid, « ce n’est pas le cas des tendances fortement racialisées de l'inégalité et de l'accès aux médias », affirme un nouveau livre qui porte sur la prévalence du piratage des médias, son organisation et les raisons pour lesquelles les gens achètent des produits piratés ou travaillent sur le marché noir. Le livre rassemble des études de cas provenant de divers pays, y compris un chapitre sur l'Afrique du Sud par APC. L'étude de cas de Hanover Park, un township du Cap, révèle que le fait de regarder des films piratés rassemble les familles. Et plus important encore, cela permet aux personnes aux moyens limités d'accéder à l'information et à la culture, ce qu’ils ne seraient pas autrement en mesure de faire, comblant ainsi la fracture sociale entre les classes sociales et de les intégrer à la conversation mondiale. Plus >



Lectures recommandées

Ouvrons les ondes                                                                        Femmes, violence et techno

Spectre pour dév.                                                                           Visionnez la vidéo


APCNouvelles est produit par APC, un réseau mondial soutenant l'utilisation des TIC pour l'équité et le développement durable depuis 1990. Les services d'acualités soeurs APCNoticias et APCNews offrent une couverture originale en espagnol et anglais.

Écrivez-nous à apcnouvelles@apc.org
Pour plus de renseignements: http://www.apc.org/fr/pubs/newsletters/listage
Certains droits réservés: Creative Commons-Paternité-Partage des conditions initiales à l'identique 3.0
Association pour le progrès des communications (APC) 2011

Options d'abonnement

Ce bulletin est disponible en format texte ici : APCNouvelles
Si vous désirez recevoir ce bulletin en format texte, désabonnez-vous ici et réabonnez-vous ici.

Registrarse en APC.org