État des lieux des télécommunications au Bénin… pour un engagement plus structurant

AttachmentSize
Français398.32 KB
No votes yet
By Barnabé (APC)
, October 2009

Le secteur des Télécommunications au Bénin est marqué par une succession d’évènements ou de crises. Ces crises sont la résultante d’un environnement marqué par l’absence de cadres juridiques et de principes fondamentaux qui doivent soutenir ce secteur. Quand sur un terrain de football les règles de jeu ne sont pas définies clairement au départ, le jeu peut, tôt ou tard, virer au désordre. Et c’est ce que les populations béninoises ont vécu au niveau du secteur des télécommunications.

C’est dans cette atmosphère d’ignorance des enjeux que représentaient les télécommunications que s’est opérée l’ouverture du secteur au privé. Mais cette ouverture, ayant été mal planifiée et surtout mal préparée, a eu pour corolaire une situation d’anarchie qui allait sonner le glas de ce secteur. De sérieuses préoccupations sur la mauvaise gouvernance enregistrée au niveau de l’opérateur historique qu’est Bénin Télécoms, les conditions d’obtention des licences d’exploitation par les entreprises GSM, la crise du GSM, sont autant de sujets qui ont mis à mal la santé du secteur.

La vigilance et le sursaut patriotique de quelques figures de proue de la société civile (M. Lionel Agbo, Romain Abilé, Martin Assogba, Jean-Baptiste Elias) ont permis aux Béninois de comprendre les enjeux liés au développement du secteur des télécommunications Des réformes ont été opérées. Ces réformes ne sont pas restées sans conséquences tant pour le consommateur que pour l’État.

Lire aussi l’article sur relié: Bénin : Là où il faut 3, 4, même 5 cartes SIM pour faire un appel ou lire les rapports sur les autres pays.

AttachmentSize
Français398.32 KB

Sign in to APC.org