LE GAGNANT DU PRIX APC HAFKIN COMMUNICATIONS EN AFRIQUE 2004-5: Global Education Partnership – Wundanyi au Kenya

JOHANNESBURG, AFRIQUE DU SUD, May 26

Pour les jeunes qui vivent dans la pauvreté dans la région côtière du Kenya, naviguer sur Internet et apprendre à se servir d’un ordinateur ne peut être utile que si ces compétences représentent de meilleures conditions économiques et une préparation au travail. C’est pourquoi l´Association pour le progrès des communications (APC) a annoncé le 26 mais que le gagnant du Prix APC Hafkin Communications en Afrique pour 2004-2005 est le “Global Education Partnership - Wundanyi” au Kenya.

Global Education Partnership - Wundanyi (GEP) est un organisme sans but lucratif situé dans le district de Taita Taveta au Kenya qui a créé un programme complet de formation de 12 semaines qui porte sur « La création d’entreprise et la préparation au travail pour les jeunes entre 15 et 24 ans de la région ». « Un des enseignements évidents est qu’il est difficile, voire impossible, de créer des entrepreneurs, mais on peut les identifier et de les soutenir, » a dit à APC le coordonnateur régional pour l’Afrique de l’est de GEP, Tammy Palmer.

Taita Taveta est une des régions les plus pauvres du Kenya où le taux de pauvreté absolu est de 66% -- 10% de plus que la moyenne nationale. Les jeunes de Taita Taveta ont un horizon économique très limité qui ne leur permet pas de vivre décemment. Les modes de vie traditionnels disparaissent rapidement et la plupart des habitants sont des agriculteurs de subsistance et des squatters.

Pendant neuf ans, GEP a formé 948 étudiants, dont 944 ont terminé le cours, 113 ont reçu un capital de risque et 47 possèdent leur propre entreprise. On demande aux étudiants de verser un montant d’"engagement" de 1000 kshs (environ 12,50 $USD).

En récompense de leur vision et de leur programme, un jury international de six a accordé aux Kenyans le prix de 7 500 $ USD nommé en l’honneur de Nancy Hafkin, une pionnière du réseautage et de l’information et de la communication au service du développement en Afrique.

Les gagnants kenyans ont expliqué comment leur initiative fonctionne : « Pendant douze semaines, les étudiants suivent des modules sur la gestion d’entreprise qui portent sur l’acquisition de compétences de création d’entreprise de base mais importantes, comme l’établissement du coût de revient des biens vendus, le calcul des profits et pertes, le marketing, l’élaboration d’un plan d’entreprise et la responsabilité sociale. »

Les étudiants utilisent les modules de préparation au travail pour acquérir des compétences administratives, et des composantes de technologies de l´information et la communication (TIC) sont intégrées aux cours. Ils apprennent à utiliser les logiciels, à préparer des feuilles de travail financières, à rédiger des plans d’entreprise et des curriculums vitae et utilisent Internet comme outil de communication et de recherche.

Les étudiants qui créent leur propre entreprise reçoivent un nombre limité de subventions concurrentielles appelées « fonds de capital-risque » pour investir dans leurs entreprises naissantes.

Nancy Hafkin, qui a donné son nom au prix, a félicité GEP qui selon elle est « un excellent exemple d’une initiative locale qui utilise les technologies de l’information pour donner de l’espoir et des possibilités aux jeunes de l’Afrique rurale. J’espère qu’elle sera inspirera d’autres initiatives communautaires pour offrir des possibilités d’auto-suffisance économique aux jeunes Africains. »

Nancy Hafkin, née à New-York, a été une des premières à s’intéresser au domaine des communications électroniques en Afrique. Son plaidoyer pendant plus de vingt ans a attiré l’attention sur le potentiel croissant des TIC en Afrique et sur la côte de l’Afrique pour tous ceux qui sont exclus du changement économique et social amené par le développement de la société de l’information dans le monde.

Les juges de l’événement de cette année étaient ArabDev fondateur Leila Hassanin d’Egypte; le président de la Internet Society (ISOC) South Africa, Alan Levin; l’agente de programme du Centre de recherches pour le développement international du Canada, Ramata Molo Thioune; le parlementaire Johnson Nkuuhe d’Ouganda; l’agent de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) Aida Opoku-Mensah et la directrice de Digital Freedom Initiative du Sénégal, Fatimata Seye Sylla.

Les commentaires des juges au sujet du gagnant du prix sont allés de « un effort fantastique », à « de grandes réalisations » en passant par « très centré ».

« Ce qui m’a frappé au sujet de GEP c’est l’intérêt accordé à l’autonomisation des jeunes, ce qui est central à sa stratégie. Les TIC ne sont pas une fin en soi, mais sont intégrées dans une vision claire du développement. », a déclaré Ramata Molo Thioune à APC. « En ce qui concerne la viabilité, je pense que c’est un exemple d’initiative qui peut inspirer de nombreuses autres organisations. »

En plus de récompenser GEP, les juges ont accordé une mention honorable à BorgouNET du Bénin, un petit pays de l’Afrique de l’Ouest qui est des plus densément peuplé du continent. BorgouNET a fourni à un certain nombre de villes du nord du Bénin leur seul moyen d’envoyer et de recevoir du courrier dans le reste du monde, en raison de l’absence d’infrastructures de télécommunications et de l’absence de numérisation des lignes téléphoniques.

AU SUJET DU PRIX APC HAFKIN COMMUNICATIONS AFRIQUE

Le prix APC Hafkin de 7 500 USD – un prix bisannuel – reconnaît les exemples remarques d’initiatives africaines dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC) au service du développement.

Le thème de 2004-2005 : Initiatives communautaires qui utilisent Internet et autres réseaux de communication numérique pour accéder aux marchés, aux compétences et aux possibilités qui créent des avantages économiques réels.

Pour en savoir plus sur les finalistes et le gagnant : http://www.apc.org/english/hafkin

Gagnant du prix - Global Education Partnership - Wundanyi gepregional@africaonline.co.ke

Mention honorable– BourgouNET http://www.borgou.net

Le prix Hafkin est appuyé en partie par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI).

le Centre de recherches pour le développement international (CRDI)est une des principales institutions dans le monde pour la création et l’application des nouvelles connaissances en vue de relever les défis du développement international. Depuis plus de 30 ans, le CRDI travaille en étroite collaboration avec les chercheurs du monde en développement pour trouver les moyens de créer une société plus saine, plus équitable et plus prospère.

Au SUJET D’APC

L’Association pour le progrès des communications (APC) est un réseau international d’organisations de la société civile qui se consacre à autonomiser et soutenir des groupes et des particuliers par l’utilisation stratégique des technologies de l’information et de la communication (TIC), en particulier les technologies liées à Internet. APC et ses membres ont été les premiers à favoriser les utilisations pratiques et pertinentes des TIC dans la société civile, en particulier dans les pays en développement. APC est un facilitateur international de la participation de la société civile aux TIC et autres, tant sur le plan théorique que pratique.

APC: http://www.apc.org

Notre travail en Afrique : http://africa.rights.apc.org

CONTACT

Karen Higgs

Gestionnaire des communications APC

Courriel : khiggs @ apc.org

Tél.: 00 – 598 – 2 – 400 6460 (GMT -3)

Photos

Fin

Autor: --- (APCNoticias)
Contacto: communications@apc.org
Fuente: APCNoticias
Fecha: 26/05/2005
Localidad: JOHANNESBURG, Afrique du Sud
Categoría: Comunicados de prensa

(END/2005)

Media contact

Mallory Knodel
Communications & network building manager
Tel: +1 514 573 6340
mallory@apc.org
Montreal, Quebec

Join our press list

Sign in to APC.org