La campagne Réapproprie-toi la technologie! commence et s'attaque à Facebook, Twitter et YouTube

Jul 21 (Réapproprie-toi la technologie!)

COMMUNIQUÉ
POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

Que faites vous au sujet de la violence envers les femmes? C’est ce que nous demandons à Facebook, Twitter et YouTube. Nous invitons les usagers à se joindre à la campagne à partir du 21 juillet pour exiger des réponses et des mesures.

Les femmes vont sur les sites de médias sociaux plus souvent que les hommes et y passent plus de temps. Nous envoyons plus de tweets et nous affichons plus de commentaires. Les femmes influencent les contenus, la publicité et stimulent la mobilisation, mais elles sont aussi confrontées à la violence par le seul fait de participer à ces plateformes, sans recevoir pratiquement de soutien de la part des entreprises qui tirent pourtant profit de leur présence. Dans plus de 4 000 cas de cyberharcèlement dénoncés auprès de Halt Online Abuse depuis 2000, 70 % des victimes sont des femmes.

Ces sites se sont efforcés de répondre aux préoccupations des utilisatrices, mais tout cela est loin d’être suffisant, notamment pour les femmes qui vivent en dehors de la bulle États-Unis et Europe.

“ Notre recherche et notre travail avec les femmes du monde entier nous ont montré que de nombreuses plateformes de médias sociaux ne répondent pas suffisamment aux besoins des femmes victimes de violence en ligne. Cette campagne vise à amplifier la voix des femmes sur cette question et à trouver des solutions efficaces “, explique Sara Baker, coordonnatrice de la campagne Réapproprie-toi la technologie!

Grâce à la cartographie et à la recherche, de nombreux cas signalés dans le monde montrent le continuum entre la violence envers les femmes en ligne et hors ligne et que ces plateformes de médias sociaux ne les traitent pas de façon informée et uniforme et ne les prennent pas suffisamment au sérieux. Certains des cas parlent d’eux-mêmes :

Une jeune fille de 16ans accepte d‘être photographiée nue par son ex-petit ami. Quelques jours plus tard, les photos sont publiées sur son compte Facebook et tout le monde dans la communauté est au courant. La famille du garçon lui demandé de retirer les photos, mais il prétend que ce n’est pas lui qui les affichées et pense que quelqu’un a piraté son compte Facebook. La jeune fille est persuadée qu’il ment, mais ne peut pas le prouver.

Une enseignante fait l’objet d’un piratage et d’un photomontage pour une vidéo pornographique qui indique sa ville et sa profession. À deux reprises, elle est accostée dans la rue par des hommes qui lui disent qu’ils l’ont vu nue. Un de ses amis contacte le site pornographique et fait retirer la vidéo, mais des images d’elle circulent encore sur des pages web similaires.

La vie de cette fille de 13 ans a été bouleversée lorsque le petit ami de sa sœur aînée a commencé à la harceler sexuellement et à la menacer par téléphone cellulaire avant de l’enlever. Pendant trois mois, elle a été privée de liberté, battue et agressée sexuellement. Quand elle a finalement réussi à s‘échapper, elle et sa mère ont déposé plainte pour enlèvement et corruption d’une mineure. Aux dernières nouvelles, l’agresseur court toujours.

Nous devons promouvoir la transparence et la sécurité des espaces en ligne. C’est pourquoi nous nous adressons à ces trois géants. Nous voulons que Facebook, Twitter et YouTube prennent clairement position sur la violence envers les femmes dans leurs conditions de service et consultent les diverses communautés de la société civile pour trouver des solutions afin de sécuriser les plateformes.

Réapproprie-toi la technologie! invite tous les utilisateurs à prendre des mesures pour exiger ces changements à partir du 21 juillet. Vous pouvez participer de différentes manières :

Demandez : “ Que faites-vous pour lutter contre la violence envers les femmes ? “ Utilisez nos questions et nos tweets pour exiger plus d’informations de ces entreprises avec #WhatAreYouDoingAboutVAW.

Évaluez : Remplissez notre fiche d’évaluation pour classer les médias sociaux selon plusieurs indicateurs liés à la violence envers les femmes. Nous ferons une compilation de toutes les fiches d’évaluation et en partagerons les résultats.

Partagez : Vous avez une expérience à raconter ? Diffusez-la ! Envoyez vos histoires par tweet, dans une vidéo, un blogue ou un commentaire de blogue. Postez-les sur notre carte de la violence envers les femmes liée aux technologies où votre anonymat sera respecté.

Exigez : Donnez votre opinion à ces entreprises et dites-leur vos solutions. Nous vous soutiendrons en leur envoyant nous aussi des idées émises par les participants qu’elles puissent mettre en pratique.

Vous trouverez davantage d’informations et de contenu numérique dans notre trousse de campagne , utilisez le mot clé #WhatAreYouDoingAboutVAW et consultez @takebackthetech pour suivre la conversation en continu. Si vous voulez interroger des membres de notre équipe et nos partenaires ou si vous avez besoin de plus d’informations, veuillez communiquer avec nous à info@takebackthetech.net.

Téléchargez le dépliant et faites passer le message

À propos de Réapproprie-toi la technologie!
Réapproprie-toi la technologie! est une campagne collaborative visant à s’approprier les technologies de l’information et de la communication (TIC) pour mettre fin à la violence envers les femmes. La campagne invite tous les utilisateurs des TIC – en particulier les femmes et les filles – à prendre le contrôle de la technologie et à utiliser de façon stratégique toutes les plateformes de TIC (téléphones mobiles, messageries instantanées, blogues, sites Internet, appareils photo numériques, e-mail, podcasts et autres) pour agir contre la violence fondée sur le genre www.takebackthetech.net/fr

À propos de l’Association pour le progrès des communications (APC)
Fondée en 1990, l’Association pour le progrès des communications (APC) est à la fois un réseau international et une organisation à but non-lucratif qui croit en un accès libre et ouvert pour tous, afin d’améliorer leurs vies et de créer un monde plus juste.
apc.org/fr

Coordonnatrice de la campagne Réapproprie-toi la technologie!
Sara Baker
sara.baker@takebackthetech.net
Tél.: +1 865 567 4157
Knoxville, TN, États-Unis

Contact pour les médias
Flavia Fascendini
Associée en communication de WRP
flavia@apc.org
Tél.: + 55 02477 640312
Pergamino, Argentine

(END/2014)

Sign in to APC.org