Sénégal: Le RESTIC présente son carnet de doléances au nouveau Gouvernement

Author's name: 
Balancing Act
Sénégal

Au Sénégal, le Rassemblement des entreprises du secteur des technologies de l’information et de la communication (RESTIC), une organisation professionnelle qui regroupe tous les métiers dans le domaine des TIC, a publié un communiqué, le 15 avril 2012, dans lequel il « prend acte » de la décision du gouvernement d’annuler la convention de concession de l’autorisation d’opérateur d’infrastructures accordée par le précédent gouvernement à une entreprise sénégalaise. Toutefois, le RASTIC écrit qu’une telle mesure devrait aussi être appliquée à l’opérateur SENTEL Millicom (Tigo) «qui avait acquis une licence d’opérateur de téléphonie mobile au prix dérisoire » et qui « continue ses services d’opérateur en dépit de la révocation de sa licence il y a cinq ans par l’Etat».

Et comme «il ne saurait y avoir deux poids deux mesures », l’organisation «invite le nouveau régime à trancher sans tarder sur la situation de la licence Tigo».

Dans le même communiqué, le RESTIC «estime qu’il est urgent d’abroger aussi le décret instituant la taxe sur les appels internationaux, une mesure non conforme aux lois et textes en vigueur dans l’espace UEMOA». Il évoque la nécessité d’un «débat sur la gouvernance financière et comptable de l’ARTP [Agence de régulation des télécommunications et des postes] qui est chargée de collecter des fonds auprès des opérateurs», en déplorant le fait que «les chantiers tels que la téléphonie rurale et le service universel [n’aient] pas connu des avancées».

Le RESTIC souhaite enfin que le nouveau président de la République, conformément à ses promesses, favorise «des champions nationaux dans tous les secteurs d’activité, dont les technologies de l’information et de la communication, et l’implication de l’expertise locale dans les projets structurants comme l’intranet gouvernemental, le projet de backbone national en fibre optique et le déploiement de la téléphonie publique au standards CDMA piloté par l’ADIE [Agence de l’informatique de l’Etat]».

Source: Agence ecofin

http://www.balancingact-africa.com/news/fr/issue-no-181-19-avri/181/actu...

No votes yet

Sign in to APC.org