Sommet alternatif au SMSI en proie à une forte pression politique

TUNIS, Tunisie

La tenue du Sommet Citoyen sur la Société de l'Information (SCSI) a été interdite dans le lieu confirmé. Ce que plusieurs percoivent comme étant le contre-sommet légitime du Manuel de politiques de TIC d’APC et Rapport annuel d’APC 2005. ">SMSI

et une mise au défi des autorités tunisiennes, est désormais mis sous une pression telle, que son bon déroulement pourrait être mis en cause.
La tenue du Sommet Citoyen sur la Société de l'Information (SCSI) a été interdite dans le lieu confirmé. Ce que plusieurs percoivent comme étant le contre-sommet légitime du SMSI et une mise au défi des autorités tunisiennes, est désormais mis sous une pression telle, que son bon déroulement pourrait être mis en cause.

L'administration de l'hôtel Oriental Palace avait adressé la confirmation de réservation d'une salle de conférence et, immédiatement après réception de la notification bancaire du transfert monétaire pour paiement, l'administration de l'hôtel a annoncé par télécopie que, "suite à des travaux inattendus dans la salle Farabi et de problèmes de fin de travaux non respectée par l'entreprise en charge", elle était dans l'obligation de décliner la reservation. Les organisateurs ont de plus été informés que le remboursement du paiement conformément aux suggestions allait être réalisé.

Les organisateurs du SCSI ont par ailleurs fait parvenir une lettre à M. Utsumi, Secrétaire général de l'Site de l’UIT.">UIT

et du SMSI, pour lui demander de clarifier sa position et rappeler la neutralité de l'UIT et du SMSI quant à l'organisation d'événements en marge du SMSI, après les déclarations qui lui ont été attribuées dans la presse tunisienne. "Il n'y aura à Tunis qu'un seul sommet. Une seule plénière et des manifestations parallèles. Tout le reste ne nous concerne en rien. Je ne crois pas qu'il puisse y avoir d'autres réunions. [...] Cela est impossible, aussi bien du point de vue logistique, que de celui de la participation. Il y a de la place pour tout le monde dans ce sommet et toutes les composantes de la société civile sont le bienvenues" avait affiirmé M. Utsumi selon les dires du quotidien tunisien La Presse.

[Voir l'article complet: http://www.lapresse.tn/index.php?opt=15&categ=1&news=16204]

Les organisateurs du SCSI abordent également dans cette lettre les difficultés auxquelles ils sont déjà en butte concernant la tenue du SCSI. Bien que le Secrétaire Général de l'UIT n'a pas encore répondu à cette lettre au moment de mettre sous presse, APCNouvelles a été informée de sources crédibles que la déclaration de M. Utsumi a été citée hors-contexte à partir d'une émission à laquelle il a participé à la télévision tunisienne plus tôt la semaine dernière. Cette information ne pourra pas être validée pleinement tant que M. Utsumi n'aura pas répondu aux organisateurs du SCSI. Jugeant de la couverture du SMSI que réserve La Presse jusqu'à présent, il y a fort à parier que des pressions politiques soient en train d'opérer en arrière-scène.

Visitez le communiqué de presse original du SCSI: http://www.citizens-summit.org/csis-pr-101105-fr.html

Le SCSI est organisé par et en solidarité avec le mouvement des ONGs indépendantes de Tunisie. Plusieurs ONGs internationales, incluant l'APC, supportent et co-organisent l'événement. Ce sommet s'incrit dans une tradition de sommets alternatifs et indépendants, qui tablent avant sur la question des droits humains et du Rapport Brundtland/site de l’IIDD et Site d’APC. ">développement durable

. Les ONGs indépendantes tunisiennes font front commun dans le boycott du SMSI pour des raisons de genderIT.org et Charte des droits de l’internet d’APC. ">liberté d'expression

et affichent ainsi une volonté de véhiculer un discours critique du processus de participation au SMSI.

No votes yet

Sign in to APC.org